Wikimedia Vénézuéla/Lettre ouverte du WMVE concernant URAA

This page is a translated version of the page Wikimedia Venezuela/Open letter from WMVE regarding URAA and the translation is 100% complete.
Other languages:
Deutsch • ‎English • ‎Esperanto • ‎Luganda • ‎Nederlands • ‎Türkçe • ‎dansk • ‎español • ‎français • ‎italiano • ‎português • ‎português do Brasil • ‎українська • ‎العربية • ‎سنڌي • ‎مصرى • ‎ไทย • ‎မြန်မာဘာသာ • ‎中文 • ‎日本語

Los Teques, le 24 février 2014

Nous, les membres de Wikimédia Venezuela, après avoir lu la lettre ouverte au Comité de la Fondation Wikimédia émise par nos collègues de Wikimédia Israël le 28 janvier 2014 et la subséquente position publiée par Wikimédia Espagne en lettre ouverte datée du 19 février 2014, sur la Uruguay Round Agreements Act (URAA) – une loi des États-Unis d'Amérique - et ses effets négatifs sur la liberté du savoir, en nous faisant écho des préoccupations manifestées par Wikimédia Israël et en concordant en plus avec les positions fixées par Wikimédia Espagne, et en approuvant toutes ces raisons, manifestons ouvertement notre complète adhésion à un tel exposé.

Alors que Venezuela Wikimedia croit au droit de tous les auteurs de tirer profit de leur propre travail, nous pensons également que l'extension excessive du droit d'auteur au-delà des limites actuelles est une mesure disproportionnée qui viole le droit à la libre connaissance sans garantir aucun avantage réel à la auteurs. Il semble contraire à l'éthique et dépourvu de toute morale que des personnes sans rapport avec la paternité d'une œuvre, puissent obtenir un avantage économique du travail de ceux qui sont morts il y a 100 ans. Cela implique la disparition du domaine public d'œuvres précieuses pour la culture et la connaissance universelle.

Le Congrès américain a essentiellement décidé de donner les droits des œuvres déjà dans le domaine public - et toute la vaste expression des droits qui l'accompagnent - dans l'espoir que cela pourrait mettre plus de revenus économiques dans les poches des détenteurs de droits d'auteur américains, pas pour mentionner d'autres œuvres innombrables d'auteurs qui n'ont pas d'héritiers, des œuvres d'auteurs anonymes et même des œuvres d'auteurs qui n'ont jamais eu intérêt à revendiquer leur droit d'auteur et qui sont actuellement abandonnées et éventuellement endommagées au point d'être irréparables, elles ne peuvent pas être récupérées pour augmenter connaissance universelle. Nous sommes préoccupés par Wikimedia Venezuela au sujet de cette décision basée principalement sur le bénéfice économique de quelques-uns, mais elle affecte toute l'humanité.

Le fait de que les serveurs où se loge Wikimedia Commons, le majeur entrepôt d'archives multimédia d'usage libre jamais créé, se trouvent aux États-Unis de l'Amérique, il aggrave cette situation puisque beaucoup d'archives ont d'être éliminés et quelques utilisateurs ont déjà suggéré la remoción de contenu précieux en termes historiques et artistiques de cet entrepôt que nous appartient à tous. La Fondation Wikimedia, dans sa réponse à Wikimedia l'Israël, a recommandé la ne élimination massive de contenu existant basé sur la URAA jusqu'à ne avoir connaissance effective de l'infraction de cette loi. Pourtant, nous envisageons que la Fondation Wikimedia devrait chercher une voie légale pour maintenir contenu que ne nécessairement soit de Domination Publique aux États-Unis dans les serveurs de Commons, puisqu'est une loi locale qu'il est en train d'affecter nos projets à niveau global et qu'il va à l'encontre des principes les plus basiques de notre mouvement. Depuis Wikimedia le Venezuela exprimons notre soutien d'avance à la recherche d'une solution que nous permette maintenir la majeure quantité de contenu libre possible, à condition que soit possible sans risque de conflit légal.

Nous nous engageons à faire connaître notre position sur cette question, et nous exprimons notre soutien le plus sincère à nos frères de Wikimedia Israël.

Sincèrement,
Wikimedia Venezuela