WikiConvention francophone/2021/Lieu

2 0 2 1

Logo Wikiconvention Francophone without year white.svg


Liste

Wikiconvention sommaire liste.svg

Tunis

Wikiconvention sommaire Monastir.svg

Programme

Wikiconvention sommaire programme.svg


Équipe

Wikiconvention sommaire equipe.svg

Presse
Rapports

Wikiconvention sommaire rapports.svg

Code de
conduite

Wikiconvention sommaire safe.svg


TunisEdit

Tunis est la ville la plus peuplée et la capitale de la Tunisie. Elle est aussi le chef-lieu du gouvernorat du même nom depuis sa création en 1956. Située au nord du pays, au fond du golfe de Tunis dont elle est séparée par le lac de Tunis, la cité s'étend sur la plaine côtière et les collines avoisinantes. Son cœur historique est la médina, inscrite au patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

Bourgade modeste placée dans l'ombre de Carthage, Kairouan puis Mahdia, elle est finalement désignée comme capitale le 20 septembre 1159 (5 ramadan 554 du calendrier musulman), sous l'impulsion des Almohades, puis confirmée dans son statut sous la dynastie des Hafsides en 1228 et à l'indépendance du pays le 20 mars 1956.

Tunis est la capitale économique et commerciale de la Tunisie. La densité de son réseau routier, autoroutier et sa structure aéroportuaire en font un point de convergence pour les transports nationaux. Cette situation est issue d'une longue évolution, en particulier des conceptions centralisatrices qui donnent un rôle considérable à la capitale et tendent à y concentrer à l'extrême les institutions.

En 2014, la population de la municipalité de Tunis intra-muros est de 638845 habitants d'après le recensement de l'Institut national de la statistique. Néanmoins, au cours du XXe siècle, l'agglomération s'est largement développée hors des limites de la municipalité, s'étendant sur quatre gouvernorats, Tunis, l'Ariana, Ben Arous et La Manouba. Le Grand Tunis compte 2643695 habitants en 2014, soit environ 14 % de la population du pays.

En 2017, Tunis est classée comme la cinquième ville arabe où il fait bon vivre

DjerbaEdit

Djerba est une île de la mer Méditerranée d'une superficie de 514 km² (25 kilomètres sur 20 et un littoral de 150 kilomètres) et située à l'est de la côte orientale tunisienne. Plus grande île des côtes d'Afrique du Nord, localisée au sud-est du golfe de Gabès qu'elle borde par ses côtes orientales et septentrionales, Djerba ferme au sud le golfe de Boughrara. Sa principale ville, Houmt Souk, rassemble à elle seule 42992 des 163726 Djerbiens.

Anciennement, l'île aurait été traversée par Ulysse. Les Carthaginois y fondent plusieurs comptoirs, les Romains y construisent plusieurs villes et y développent l'agriculture et le commerce portuaire. Passée successivement sous domination vandale, byzantine, arabe, ottomane, puis française, Djerba est devenue depuis les années 1960 une destination touristique populaire. Elle demeure marquée à la fois par la persistance de l'un des derniers parlers berbères tunisiens, le tamazight de Djerba, l'adhésion à l'ibadisme d'une partie de sa population musulmane et la présence d'une importante communauté juive dont la tradition fait remonter la venue à la destruction du Temple de Salomon par l'empereur Nabuchodonosor II en 586 av. J.-C.

L'île est reliée au continent, au sud-ouest par un bac qui conduit d'Ajim à Jorf et au sud-est par une voie de sept kilomètres, dont la première construction remonterait à la fin du IIIe siècle, entre la localité d'El Kantara et la péninsule de Zarzis.

Sommet de la FrancophonieEdit

 
Pays participant aux sommets.

Les Sommets de la francophonie sont des rencontres des chefs d’État et de gouvernement des pays membres de l’Organisation internationale de la francophonie qui se tiennent tous les deux ans depuis 1986. Lors de ces sommets, les chefs d’État ou de gouvernement discutent de politique internationale, d’économie mondiale, de coopération francophone, de droits de l'homme, d’éducation, de culture et de démocratie. Le sommet sert également à :

  • définir les orientations à donner à la francophonie ;
  • adopter des résolutions qu’il juge nécessaire au bon fonctionnement de la francophonie et à la réalisation de ses objectifs ;
  • élire le secrétaire général de la Francophonie ;
  • statuer sur l’admission de nouveaux membres de plein droit, de membres associés ou de membres observateurs à l’Organisation internationale de la francophonie.

La 18e édition du sommet de la francophonie aura lieu les 20 et 21 novembre 2021 à Djerba, en Tunisie. Le thème sera Connectivité dans la diversité : Le numérique, vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone.

Liens utilesEdit