Grants:APG/Proposals/2016-2017 round 2/Wikimédia France/Proposal form (brouillon)

OverviewEdit

1. In order to support community review, please provide a brief description of your organization's work in the upcoming funding period.


2. Name, fiscal year, and funding period.
  • Legal name of organization: 1
  • Organization's fiscal year: 2
  • 12-month funding period requested: 3
  • Currency requested: 4
  • Name of primary contact: 5


3. Amount requested.

Table 1

Currency requested US$
Total expenses for the upcoming year 1 2
APG funding requested for the upcoming year 3 4
Amount of funding received from WMF for the current year 5 6


4. How does your organization know what community members and contributors to online projects need or want? Does your organization conduct needs assessments or consult the contributors and volunteers most involved with its work?


5. Please provide a link to your organization's strategic plan, and a link to your separate annual plans for the current and upcoming funding periods if you have them.


Financials: current yearEdit

The purpose of this section is to give the FDC an idea of how your organization is receiving funds and spending funds toward your current plan. Your current funding period is the funding period now in progress (e.g. 1 January 2016 to 31 December 2016 for most organizations).


Table 2

Financials for the current funding period
Revenues or expenses Planned (budgeted) Actual, until one month before the proposal due date Projected
Currency requested US dollars Currency requested US dollars Currency requested US dollars
Revenues (from all sources) 1 2 3 4 5 6
Expenses 7 8 9 10 11 12

Table 2 notes:


MetricsEdit

Table 3

Shared metrics

  1. Participants: The number of people who attend your events, programs or activities, either in person or virtually. This definition does not include people organizing activities, social media followers, donors, or others not participating directly.
  2. Newly registered: The number of participants that create new accounts on a Wikimedia project. These include users who register up to two weeks before the start of the event.
  3. Content pages: A content page is an article on Wikipedia, an item on Wikidata, a content page on Wikisource, an entry on Wiktionary, and a media file on Commons, etc. This metric captures the total number of content pages created or improved across all Wikimedia projects.

Grantee-defined metrics

  1. Press mentions: Number of press mentions (national press, local press, websites...) of the association or an action.
  2. People trained: Number of people trained (during editathons, trainings, workshops...).
Program Participants Newly registered Content pages Press mentions People trained
Axis 1 9005 2370 11400 86 4065
Axis 2 420 20 300 17 255
Axis 3 540 330 5000 37 445
TOTAL FOR ALL PROGRAMS 9965 2720 16700 (and 10550 reuse on the Wikimedia projects) 140 4765


Programs: upcoming year's annual planEdit

Avant proposEdit

Cette demande a été rédigée en prenant en compte les remarques formulées dans le cadre de la précédente demande ainsi que le travail effectué dans le cadre de la rédaction du nouveau plan d’actions (2017-2019 - en cours de rédaction). Les demandes de Wikimédia France ainsi que celles d'autres chapitres ont été étudiées pour définir les éléments qui permettent une meilleure lecture et une meilleure compréhension des actions que nous concevons.

Il en ressort que nous devons tenir compte de divers paramètres :

  • Une nécessaire articulation entre plan d'actions et demande FDC ;
  • Une conception d'actions intégrant une potentielle duplication au sein du mouvement ;
  • Une méthode d'évaluation appropriée et stable (pour permettre un suivi) ;
  • Une action en faveur de la diversité des acteurs ;
  • Une prise en compte des résultats antérieurs et l'inscription dans une démarche d'amélioration ;
  • Une adéquation avec les aspirations des communautés.

Par ailleurs, les membres et contributeurs ont été enquêtés, sondés, interrogés. Une enquête a été postée sur le bistro, le 21 septembre 2016 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Le_Bistro/21_septembre_2016#Sondage_:_vos_envies.2C_vos_besoins

Puis, un mail a été adressé à nos groupes locaux (le 1er décembre 2016) afin qu'ils s'expriment sur 3 questions :

  1. Comment Wikimédia France peut-elle aider au développement des contenus des projets Wikimedia ?
  2. Comment Wikimédia France peut-elle contribuer à l'animation des communautés de contributeurs ou de défenseurs de ces projets ?
  3. Comment Wikimédia France peut-elle promouvoir et défendre les projets Wikimedia ?

Enfin, les acteurs de Wikimédia France les plus impliqués se sont réunis en janvier 2017, durant un week-end, pour construire conjointement l’architecture de ce plan. Il en ressort des orientations, mais aussi l’élaboration de divers schémas. Nous avons fait le choix de vous restituer ces schémas dans cette demande : le premier, que vous retrouverez pour chaque action, est un impact mapping permettant en un coup d’œil de comprendre l’objectif poursuivi, ainsi que les acteurs impliqués et leur mode d’implication. Le second est un diagramme-radar établi sur la base d’indicateurs décrits par les participants comme étant les déterminants de la réussite d’une action. Il s’agit, ici, d’une évaluation a priori nous conduisant à envisager ou non un projet.

Axe 1 : CONTENT DEVELOPMENTEdit

Item A : Valorisation du patrimoineEdit

Description de l'initiativeEdit
 
Logo Été Des Regions
 
"le Vieux Logis d'Acquigny" Photo prise pendant la campagne Été des régions 2016

Plusieurs actions de l'association ont pour but de valoriser le patrimoine français. En effet, ce thème historique et culturel assez large intéresse grandement les bénévoles et représente d'ores et déjà une large part des articles de Wikipédia. Ces derniers manquent cependant souvent d'illustrations. Or le patrimoine (notamment local) est un sujet qui est susceptible d'intéresser le grand public puisqu'il touche à des préoccupations de proximité ; c'est la raison pour laquelle Wikimédia France cherche à faire contribuer ce dernier sur les projets Wikimédia. Cela se traduit notamment par la prise de photographies (sur Commons), qui s'avère plus simple pour le public néophyte que la rédaction d'articles encyclopédiques, par exemple. Cette thématique permet également à nos groupes locaux de se saisir facilement d'actions et de les décliner. Les quatre projets détaillés ci-dessous sont ainsi axés sur la prise de photographies (ou de vidéos) du patrimoine, sous ses diverses formes : patrimoine architectural, naturel, mais aussi culinaire, artisanal, culturel, etc.

Été des régionsEdit

Avec ses 15 000 communes, la France dispose d'un maillage territorial important, fruit de son histoire. Afin de rendre cette complexité, cette diversité et cette richesse accessibles via Wikipédia, l'action « l'Été des régions » a été lancée à l'été 2015 en invitant les nombreux vacanciers et les Wikimédiens à prendre des photos des territoires de France et à les verser sur Wikimedia Commons. L'objectif était double : illustrer les articles Wikipédia des communes de France tout en sensibilisant les acteurs territoriaux aux projets Wikimedia. Lors des deux précédentes éditions, cette campagne a permis le versement sur Commons de près de 30 000 photos dont 13 000 ont déjà été réutilisées sur Wikipédia. Des contacts ont également été noués avec l'Association des maires ruraux de France et d'autres institutions publiques locales qui ont relayé et soutenu l'initiative. Fort de ce succès, nous allons poursuivre l'événement une troisième année de suite avec les mêmes ingrédients (site internet explicatif, outils de communication, action ciblée envers les mairies).

Ma Commune WikipediaEdit
 
1.1 Ma Commune+RollOver - Ma Commune Wikipédia

Dans le prolongement de l'Été des régions et pour renforcer nos actions sur cette thématique porteuse (auprès du public) que sont les communes de France, nous avons initié l'année dernière une seconde action intitulée « Communes de France ». Il s'agit d'une plateforme web visant à encourager la contribution aux projets Wikimédia sur la thématique des communes de France en fournissant un aperçu des données manquantes pour chaque commune. La thématique présente des avantages certains pour un tel site web : d'une part, la structure très codifiée des articles Wikipédia de communes permet d'en déterminer facilement l'avancement de la rédaction, et d'autre part, ce sujet, avec son ancrage territorial, permet d'attirer de nouveaux contributeurs, qu'il s'agisse du personnel des municipalités en question, des offices de tourisme ou tout simplement des habitants. Le site va permettre d'évaluer automatiquement (à l'aide d'un script développé à cette fin) le contenu présent sur Wikipédia dans l'article d'une commune, et donc son état d'avancement. Il pourra être étendu pour vérifier la présence d'articles sur des sujets notables liés à celle-ci (par exemple les monuments historiques), mais aussi les contenus sur les autres projets : photos de la commune sur Wikimedia Commons, données liées à celle-ci sur Wikidata, etc.

Afin de diffuser l'utilisation de ce site, nous allons œuvrer de concert avec l'Association des Maires de France et l'Agence du Numérique. Dans le cadre d'Opération libre, ou tout simplement pour aider les communes a adopté une stratégie numérique axée vers l'ouverture, le site "Ma commune Wikipedia" doit nous permettre de démultiplier les leviers d'actions sur tous les territoires. Une simple intégration de la liste des communes dans le site via Wikidata permet d'utiliser le site dans un autre pays. Un rapprochement est en cours sur cette action avec le site et la communauté Communecter

Wiki Loves Monuments et nouveau concours photographiqueEdit

Les concours photographiques du type Wiki loves Monuments ou Wiki loves Earth sont quant à eux nés de l'initiative des contributeurs bénévoles, à la fois dans le but d'animer la communauté existante, mais aussi d'inciter à enrichir Wikimédia Commons sur un thème précis. L'objectif est de faire connaître Wikipédia et Wikimédia Commons au grand public, voire de recruter de nouveaux photographes bénévoles. Cette année, le concours Wiki loves Monuments va être reconduit et son périmètre élargi : désormais, le concours sera ouvert aux autres objets et éléments patrimoniaux disposant d'un numéro dans une base officielle du ministère de la Culture, et non aux seuls monuments historiques. Cette décision fait suite à une réflexion menée par les membres de l'association afin de redynamiser ces concours, qui a permis également l'émergence de nouvelles idées de concours photo. Ainsi, plusieurs membres souhaitent organiser un Wiki loves Science, qui portera sur la prise de photographies de scientifiques connus, d'appareils et instruments de laboratoire, ainsi que sur la réalisation de schémas scientifiques pouvant illustrer des articles sur des phénomènes chimiques, physiques, médicaux, etc. Le concours fera l'objet d'une communication ciblée auprès de publics scientifiques.

Valorisation du patrimoine artisanal et musicalEdit
Poem in Alsatian. Male voice. Speaker from Strasbourg, France. Word recorded during Lingua Libre workshop
 
Fendeur avec cobra

Lors de notre précédente demande, deux actions novatrices ont été présentées :

  • l'enregistrement de pratiques musicales afin de documenter les articles Wikipedia relatifs aux chants et à la musique traditionnelle.
  • Une opération de documentation des pratiques artisanales et industrielles notamment grâce à la capture vidéo.

Plusieurs expérimentations ont eu lieu l'année passée. Le développement de l'outil Lingua Libre (cf.ci-dessous) sur lequel repose la première action a conditionné notre capacité à réaliser cette première opération. Cependant, un test d'enregistrement a déjà été menée avec un poème en alsacien. Avec la poursuite de l'action Lingua libre, nous entendons amplifier cette année cette initiative afin de permettre le versement d'enregistrement de qualité sur les projets.

Concernant la documentation des pratiques traditionnelles, quelques pistes locales ont déjà abouti. Par exemple, en février 2017, des Wikimédiens ont réalisé une sortie au Musée de l'ardoise de Trélazé afin de documenter les articles Wikipedia relatant le passé industriel de la région. Une formation à la capture vidéo à destination des membres de Wikimedia France sera organisée au cours de l'année 2017-2018. Nous espérons ainsi concrétiser des avancées sur ces deux actions, en proposant aux groupes locaux de la décliner sur leurs territoires.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Les concours ou campagnes photographiques courent le risque de s'essouffler après quelques éditions (c'est notamment le cas de Wiki loves monuments), d'autant que les éléments visés ne disposant pas d'illustrations sur Wikimedia Commons sont logiquement de moins en moins nombreux. Pour cette raison, les bénévoles réfléchissent à de nouvelles thématiques pouvant faire l'objet de tels concours ou de telles campagnes (d'où l'émergence de Wiki loves Science ou du projet de valorisation des métiers d'art). Concernant l'action « Communes de France », celle-ci nécessite des compétences en développement associées à une bonne connaissance des projets Wikimedia : les personnes ayant ces compétences sont rares au sein de l'association, et faire appel à des développeurs externes a un coût élevé, ce qui rend le projet dépendant de financements spécifiques. Une montée en compétence d'un salarié et de plusieurs bénévoles est donc nécessaire, notamment avec une formation à l'utilisation de Symphony (déjà effectuée par le salarié en charge de ce périmètre).

Implication des bénévolesEdit

L'implication des bénévoles est primordiale pour les concours photographiques, qui nécessitent un tri des illustrations soumises au concours, puis lors du jury, constitué de photographes amateurs contribuant sur Wikimedia Commons. L'outil « Communes de France », une fois son développement terminé, sera essentiel pour les bénévoles au sein des groupes locaux, puisqu'il leur permettra de former leurs publics à la contribution sur des sujets proches qui les touchent directement (leur commune). L'Été des régions s'adresse directement au grand public, la participation de contributeurs de Commons pour catégoriser correctement les images est très utile.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

Les concours photographiques continuent d'attirer du public, qu'il soit wikimédien ou néophyte, et permettent l'import, à chaque édition, de plusieurs milliers de photographies. Néanmoins, un effort et un investissement en temps importants sont nécessaires, de la part des bénévoles en particulier, à chaque nouvelle édition. Qui plus est, ce type de concours perd rapidement son aspect novateur, nécessitant de renouveler régulièrement les thèmes visés. « L'Été des régions » de son côté, permet une large participation, au prix d'un investissement en temps salarié important pour en assurer la communication ; le risque d'essoufflement du projet est également présent. En ce qui concerne le projet « Communes de France », sa principale faiblesse est le temps de développement requis, mais elle est amplement compensée par l'aspect novateur du site web, qui devrait permettre d'inciter divers publics à la contribution.

Item B : Actions scolaires et universitairesEdit

Origine du projetEdit

Le Wikiconcours lycéen est une action pédagogique qui découle d'un enseignement de collège et de lycée appelé Education aux médias et à l'information dispensé à l'ensemble des élèves français. Conçu à l'origine, il y a 5 ans, au sein d'une académie (Toulouse) par une documentaliste qui utilisait déjà Wikipédia dans son établissement, le projet a l'année suivante été mené en partenariat avec Wikimédia France dans le but de passer à l'échelle supérieure. Plusieurs académies ont souhaité participer et le Wikiconcours lycéen s'est ainsi déroulé sur tout le territoire. À cette occasion, le Wikiconcours s'est structuré et en sus d'une page projet, un guide fut édité par l'association : Utiliser Wikipédia en classe. Désormais c'est une action considérée comme prioritaire par le Ministère de l'éducation nationale qui nous permet de sensibiliser et de former trois publics-cibles : enseignants, professeurs-documentalistes et corps d'inspection. Ces publics sont prescripteurs des usages de Wikipédia auprès des potentiels futurs contributeurs que sont les élèves et étudiants. Depuis 3 ans, environ 1 000 à 1 500 lycéens participent au Wikiconcours chaque année et les enseignants sont demandeurs de ce genre d'opération. L'année prochaine, des lycées francophones d'autres pays intégreront le concours (notamment en Afrique francophone) et des lycées du réseau AEFE (Agence pour l'enseignement du français à l'étranger). Notre objectif est ainsi que davantage de classes aillent jusqu'à la fin du travail de contribution (publication en ligne du brouillon) et n'arrêtent pas en cours de route. Cela passe par une augmentation du nombre de formations que nous organisons sur le territoire à destination des enseignants.

Durant cette campagne, nous projetons de lancer un concours avec pour public-cible les doctorants (en dernière année de thèse principalement), étant donné leur niveau de connaissances et leur compétence en matière de technique de documentation et de recherche de sources. L'objectif serait de nouer des partenariats avec des Écoles Doctorales et des laboratoires de recherche dans le but de faire participer des doctorants sur une thématique libre (en général en lien avec la thèse de l'étudiant) sur une période donnée. À la fin de cette période de contribution, une évaluation sera menée par nos bénévoles et les enseignants-chercheurs partenaires, en vue de délivrer des crédits universitaires. Il s'agit là de répliquer le Wikiconcours lycéen à destination des doctorants. L'un des objectifs également est d'utiliser ce concours pour trouver de nouveaux enseignants-chercheurs et laboratoires de recherche, pour développer les opportunités de collaboration. Nous visons ainsi chaque année environ 2 000 à 3 000 élèves / étudiants contributeurs et 200 enseignants porteurs de projets pédagogiques.

Dans cette même perspective, nous comptons continuer à participer à des colloques de recherche, conférences universitaires. Nous avons participé cette année à la rédaction de deux livres blancs (guides de bonnes pratiques) sur les sciences participantes, l'état des lieux de la recherche en France et les différents outils à mettre en place pour rapprocher la société civile des acteurs de la recherche. A travers différents groupes de travail, rassemblant des associations sélectionnées, des chargés de projet ministériels et des médiateurs, nous avons ainsi pu formuler des apports théoriques et recommandations concrètes. L'un de ces livres blancs fera l'objet d'une restitution à l'Assemblée Nationale en avril prochain. Il y a là un contexte de plus en plus favorable qui nous permet de valoriser nos prises de position et d'asseoir la légitimité de l'association dans ce domaine.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Le wikiconcours (5 éditions) est pérenne grâce à l'implication du Ministère. Il y a 5 mois, le CLEMI (Centre de liaison aux médias et à l'information) s'est restructuré en interne et notre interlocuteur "historique" a changé de poste. Cela n'a pas remis en cause l'initiative pour laquelle un nouveau chef de projet en interne a été désigné. Toutefois le risque potentiel serait une restructuration majeure de l'organisation de notre partenaire, impliquant une rupture du partenariat.

Concernant le futur concours à destination des doctorants, le risque serait de ne pas réussir à nouer suffisamment de partenariats pour atteindre les objectifs chiffrés indiqués ci-dessus.

Implication des bénévolesEdit

Différentes communautés de bénévoles sont impliquées à la fois avant et pendant le projet. D'une part lors de la formation des enseignants qui intervient en général vers le mois de septembre de chaque année puis d'autre part tout au long du concours pour répondre aux questions des enseignants et des élèves, accompagner les classes participantes, recenser les contributions... A noter également l'implication de nos bénévoles dans le travail d'évaluation des contributions (dans le cadre du jury composé de 8 personnes). Les groupes de travail éducation et recherche sont avertis et impliqués lors d'évènements ou de colloques par exemple.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

Le Wikiconcours lycéen est désormais bien rôdé et nécessite moins d'implication salariée et bénévole qu'auparavant. D'autres chapitres souhaitent le répliquer dans leurs pays respectifs (Suisse et Allemagne notamment). De plus, davantage d'enseignants sont formés à la contribution sur Wikipédia, ce qui permet une bonne gestion de l'action au sein des classes participantes. Concernant la notoriété de cette action, nous notons qu'il n'est pas connu au sein du grand public mais l'est au sein des communautés éducatives et pédagogiques grâce à plusieurs mentions presse. L'agrément de l'association, délivré par le Ministère de l'éducation nationale reconnaissant notre structure comme complémentaire de l'enseignement public, et le fait que le Wikiconcours lycéen soit une action pédagogique classée comme action nationale depuis cette année sont également,des avancées importantes.

Item C : Sensibilisation du grand publicEdit

Origine du projetEdit

La sensibilisation du grand public est au cœur des actions de Wikimédia France, puisque le simple fait d'améliorer sa compréhension de Wikipédia est un premier pas indispensable pour le faire contribuer à l'encyclopédie ou aux autres projets Wikimedia. Cette sensibilisation du public, qui va même jusqu'à la formation, se fait par deux principaux biais : en présentiel et en ligne. En présentiel, elle prend essentiellement la forme d'edit-a-thons et d'ateliers de contribution, qui visent à offrir une première découverte des projets Wikimédia (essentiellement Wikipédia et dans une moindre mesure Commons) dans un lieu et un cadre définis, avec de petits groupes et sur une durée très limitée (généralement une journée). Elle est désormais enrichie d'une sensibilisation en ligne, par le biais du WikiMOOC, un MOOC de six semaines permettant de former de manière plus approfondie un grand nombre d'internautes (plusieurs milliers, et potentiellement davantage encore) de manière simultanée à la contribution sur Wikipédia. Les actions de sensibilisation en présentiel (edit-a-thons, ateliers, conférences, etc.) et le WikiMOOC se complètent totalement et il n'est pas rare de trouver des participants à des edit-a-thons dans le WikiMOOC, ou à l'inverse de rencontrer lors des actions de sensibilisation des personnes ayant suivi la première édition du WikiMOOC. Par ailleurs, Wikidata est un projet Wikimedia en vogue, qui fait l'objet d'une sensibilisation spécifique et en plein développement, notamment à l'égard des institutions publiques en vue d'imports de données en masse, et à l'égard des publics intéressés par le web sémantique. À ce titre, une version de MOOC sur Wikidata est également envisagée dans le cas où nous réaliserions une plateforme de MOOC.

Poursuite et diversification des edit-a-thonsEdit

Les institutions culturelles et patrimoniales (GLAM), collectivités territoriales, associations et d'autres nous sollicitent régulièrement pour mener des edit-a-thons. Sur les 6 derniers mois, 25 edit-a-thons ont été menés rassemblant 250 personnes qui ont enrichi plus de 750 articles de Wikipédia. En partenariat avec ces institutions, les journées se tiennent en général au sein d'un service de documentation avec postes informatiques et connexion internet à disposition. En 2014, nous avions édité un guide pratique à destination des institutions qui souhaiteraient mener de telles actions et une deuxième mouture a été publiée début 2017 afin de répondre aux nouvelles sollicitations. Ce guide sera d'ailleurs traduit en anglais sur la prochaine période afin d'être accessible au plus grand nombre et aux autres chapitres intéressés. Les edit-a-thons répondent également à un objectif de formation des différents publics-cibles des projets Wikimédia (archivistes, conservateurs, grand public, doctorants) et des partenaires (musées, archives, collectivités...). Conscients que les edit-a-thons permettent d'influencer significativement les projets Wikimédia, nous comptons nous raccrocher à des thématiques d'edit-a-thons qui ont lieu à travers le monde comme les langues minoritaires ou les femmes. Nous comptons augmenter le nombre d'edit-a-thons visant à diversifier le profil des contributeurs en amenant notamment plus de femmes à contribuer (en partenariat avec des associations et Fondations qui œuvrent dans ce sens au sein de la société civile) et de contributeurs d'une langue spécifique afin de créer des contenus en lien avec ces thématiques. Un service civique arrivera prochainement afin de valoriser les edit-a-thons menés en partenariat avec Wikimédia France, notamment à travers une page projet sur Wikipédia avec des comptes-rendus, des cas pratiques, des retours d'expérience.. Grâce à ce portail, l'idée est de sensibiliser de nouveaux potentiels partenaires GLAM en vue de collaborations (edit-a-thons, versement de contenus sur les projets Wikimédia...). Nous visons comme objectifs quantitatifs l'organisation de 70 edit-a-thons soutenus par Wikimédia France, et un taux de retenue des contributeurs de 5 % à 10 %.

Troisième édition du WikiMOOCEdit
 
Logo du WikiMOOC.
 
Tournage du WikiMOOC #2

Le WikiMOOC vient de l'idée d'un contributeur bénévole en 2014. Dès 2015, un groupe de Wikipédiens s'est attelé à sa conception (chiffres-clés), après avoir demandé le soutien de Wikimédia France. Le même groupe a réitéré l'initiative en 2016, pour un WikiMOOC #2 qui s'est déroulé du 6 mars au 19 avril 2017. Le but était et est toujours d'avoir un support de formation innovant (les MOOCs) et en ligne afin de toucher un plus grand nombre de personnes que lors de formations en présentiel. L'objectif est à la fois de sensibiliser au fonctionnement de Wikipédia et de recruter de nouveaux contributeurs. L'équipe bénévole et l'association cherchent également à diversifier le profil des nouveaux contributeurs, très majoritairement des hommes occidentaux. Ainsi, la première édition du MOOC a rassemblé plus de 6 000 inscrits, dont 36 % de femmes et 19 % d'Africains, donnant lieu à la publication de 500 articles (en savoir plus). La deuxième édition, à l'heure où nous écrivons ces lignes, rassemble 4 000 personnes, avec des proportions de femmes et d'Africains similaires à celles de la première édition. L'objectif pour la troisième édition est triple :

  • perfectionner le module facultatif inédit (ajouté dans l'édition 2017) qui porte sur le wikicode, afin de répondre à la demande exprimée par les apprenants ;
  • réaliser des interviews vidéo de contributeurs et contributrices bénévoles racontant leur quotidien de Wikipédiens, afin d'humaniser davantage le cours ;
  • narrer des anecdotes (médiatiques, juridiques, etc.) ayant trait à Wikipédia et qui fassent référence à des personnes ou événements connus du grand public (par exemple : expliquer les raisons pour lesquelles un article sur une personnalité people a été supprimé). Le but est de rendre le MOOC encore plus convivial.

Maintenant que le MOOC est bien rôdé, le but est de se concentrer sur l'amélioration de son infrastructure, au travers du développement d'une plateforme de MOOCs pour l'ensemble du mouvement Wikimedia, qui permettra aussi de créer plus facilement des MOOCs sur d'autres projets Wikimédia (Commons, Wikidata...).

Developing a Wikimedia MOOC PlatformEdit

After completing two WikiMOOC courses on the FUN platform, the French WikiMOOC team has extensively sought an alternative platform to better suit our needs. The team has noticed that MOOCs platforms as they are generally designed (for example using OpenEdX or Moodle software) do not fit the needs for MOOCs tackling with Wikipedia or other related Wikimedia projects.

  • attendees usually register on the platform and create an account on Wikipedia[note 1], they have two usernames and there is no easy way to identify who on the MOOC platform is who on Wikimedia projects. This is a major issue for the pedagogical team because the teachers need to know who the pupils are on both platforms:
    • to help attendees when they ask questions about Wikipedia on the MOOC forum;
    • to evaluate the work produced by attendees on Wikipedia, especially in the case when completing the MOOC successfully provides them with a certification.
  • attendees need to permanently switch between the MOOC platform and Wikipedia in order to practice, but roundtrips between the platform and Wikipedia[note 1] are disturbing and cumbersome for attendees, as the MOOC platform and Wikipedia don't have anything in common: interfaces are completely different, there is no easy way to navigate between the two websites...[note 2]
  • there is no possible (public) data communication from Wikipedia[note 1] to the MOOC platform, in order to evaluate practical exercises attendees are expected to do on Wikipedia (for example: we might expect the platform to identify automatically when attendees fulfil specific edits on their draft page, and to update the file registering students progression).

Our goal is to build an international platform to host courses and MOOCs for every Wikimedia project (Wikipedia, Wiktionary, Wikidata...) in every language, a platform which will be suitable for Wikimedia chapters and communities needs, and a platform adapted to MediaWiki technology (more details on metawiki: Wikimedia MOOC platform, « Platform general specifications ») The platform will:

  • use single sign-on (SSO) interface: people register on the platform and this automatically creates a corresponding SUL account;
  • allow an easy reuse of courses, through a CC BY-SA licensing policy, in particular the courses reuse (in private sessions, SPOC) in an academic context, for students;
  • have a compatible visual interface, adapted to Wikimedia projects interface and design;
  • easily communicate (data) with MediaWiki websites of the Wikimedia Movement;
  • allow easy roundtrips with Wikimedia projects;
  • have an English & French interface for attendees and teachers team, furthermore easily translatable in every needed language;
  • have an interface that promotes the Extension:GuidedTours use by teachers teams, and which use or is linked to the WikiEdu Dashboard, in order to easily follow attendees edits;
  • have a flexible "peer review" functionality, which would allow the teaching team to cancel or add reviews, etc.

Cette plateforme pourra accueillir des cours sur Wikipédia, sur Commons, sur Wikidata et d'autres projets, mais aussi des cours sur « comment utiliser Wikipédia en classe » à l'adresse d'enseignants, sur « comment créer un edit-a-thon », etc. L'université de Lorraine est par ailleurs intéressée par les possibilités de réutilisation des cours dans un contexte d'enseignement et un partenariat pourra éventuellement être noué avec elle.

Pour mener à bien ce projet, nous avons besoin dans un premier temps du financement permettant le recrutement d'une personne chargée d'établir le cahier des charges de la plateforme, en coordination avec les autres organisations du mouvement ; cette première étape doit être faite consciencieusement pour que la phase de développement se déroule sans accroc.

Promotion du projet WikidataEdit

Wikidata va fêter, cette année, ses cinq ans. Wikimedia France apporte un soutien continu à la communauté des contributeurs de ce projet, en organisant des ateliers, des formations à destination du grand public ou des contributeurs des autres projets, des présentations lors de conférences, et en participant à des actions visant à importer massivement des données (voir section Mass Upload).

Ce soutien a deux buts principaux : d'une part, faire en sorte que les contributeurs des divers projets comprennent mieux le potentiel de Wikidata et se l'approprient, d'autre part, faire de Wikidata un endroit central pour les institutions souhaitant publier leurs données en open data.

Cependant, si nous constatons un intérêt croissant pour ce projet, cette croissance se fait à deux vitesses. En effet, les institutions semblent ne rencontrer aucune difficulté à percevoir l'intrêt de Wikidata, et cela se traduit par de nombreuses sollicitations de présentations, voire de soutien au versement de contenus. Cependant, l'engouement des contributeurs est, lui, plus contrasté, et les rétissences sont encore présentes.

Par conséquent, Les actions de WMFr prendront deux formes : En s'appuyant sur les groupes locaux en place, nous souhaitons identifier et former des acteurs capables d'essaimer les programmes de formation proposés actuellement et principalement sur Paris. Ce travail de recrutement sera également déployé lors d'événements "tech" (comme par exemple lors du Semantic Camp Paris ). Par ailleurs, armée de ces nouveaux interlocuteurs, WMFr pourra entreprendre de s'investir auprès des institutions culturelles et administratives désireuses d'ouvrir leurs données.

En outre, il est également prévu de consulter la communauté pour savoir si elle est désireuse que nous développions un gadget permettant la modification des données Wikidata directement depuis Wikipédia (l'incorporation des données Wikidata faisant débat au sein de la communauté Wikipédia francophone).

Enfin, tel que cela était prévu, les rencontres Wikimédia, en novembre 2017, mettront le projet Wikidata à l'honneur. En partenariat avec l'Université Paris XIII, WMFr offrira une présentation, sur 3 jours, des enjeux de l'open data. La première journée sera principalement destinée aux acteurs des institutions culturelles et administratives. La seconde mixera les intérêts des institutions et des contributeurs. La dernière journée sera dédiée à un temps de pratique du projet Wikidata : présentation, initiation, et contribution.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Concernant les edit-a-thons, le risque serait de ne pas avoir assez de bénévoles en amont pour les encadrer comme par exemple pour Art + Feminism (une centaine de participant.e.s au total). Ce risque tend toutefois à diminuer grâce à l'autonomisation des partenaires, essentielle, sur la partie gestion de projet et animation des participants (différents partenaires de Wikimédia France mènent désormais en 2017 des edit-a-thons de façon autonome et ne nous sollicitent que pour communiquer auprès des bénévoles)(cf. la partie sur l'Open Content).

La conception du MOOC, quant à elle, repose essentiellement sur l'équipe bénévole, mais celle-ci manque généralement de temps, rendant essentiel l'appui d'un salarié ; cet investissement est cependant amené à se réduire désormais (cf. infra). Par ailleurs, l'équipe est dépendante de la plateforme d'hébergement de MOOCs actuelle, qui ne donne pas satisfaction car n'est pas adaptée à nos contraintes. Le salarié en charge du WikiMOOC a aussi commencé à travailler sur le cahier des charges d'une plateforme d'hébergement de MOOCs, et à contacter les autres acteurs du mouvement, notamment plusieurs chapters, afin de recueillir leurs besoins. Néanmoins, l'investissement en temps nécessaire requiert qu'un salarié à plein temps soit dédié à la conception du cahier des charges, ce qui implique un recrutement. Enfin, concernant Wikidata, le faible nombre de personnes les plus avancées dans la connaissance du projet rend essentiel l'appui d'un salarié, ce qui limite le nombre de formations réalisées.

Implication des bénévolesEdit

En fonction de la localisation d'un edit-a-thon, de sa thématique, du partenaire et d'autres possibles facteurs, différents bénévoles sont impliqués. Il peut s'agir de bénévoles sur une région précise ou de bénévoles en affinité avec une thématique. Ils sont en général impliqués à plusieurs niveaux :

  • en amont de la tenue de l'edit-a-thon pour orienter la sélection des sources et des articles à enrichir ;
  • pendant l'edit-a-thon comme formateurs et participants ;
  • après l'edit-a-thon lorsque celui-ci permet de créer une dynamique au sein d'un groupe local.

Pour le MOOC, une douzaine de bénévoles est directement impliquée, à toutes les étapes, d'autant plus qu'elle est à l'initiative de celle-ci. Outre l'équipe de conception, de nombreux contributeurs sont impliqués dans le MOOC à divers degrés. L'équipe pédagogique est également impliquée dans la réflexion et la conception du cahier des charges de la Wikimedia MOOC Platform (mais pas dans la gestion de projet ni dans le développement).

En ce qui concerne les actions relatives à Wikidata, bien que la communauté de cette dernière compte de nombreux francophones, ils sont encore peu nombreux à s'impliquer dans l'organisation d'événements visant à faire connaître le projet, d'où l'intérêt des formations.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

En étroite collaboration avec un GLAM ou une collectivité territoriale, un edit-a-thon peut être répliqué quel que soit le partenaire pour peu qu'il dispose d'un centre de documentation avec des sources. Les edit-a-thons menés ou supportés par l'association font régulièrement l'objet de mentions presse (lien revue de presse) et permettent d'asseoir la notoriété de l'association auprès du grand public et des GLAMs. Ce type d'action n'est pas novateur (atelier de formation suivi d'une période de contribution), c'est bien souvent la thématique de contribution qui l'est et qui répond à un besoin de la communauté et des acteurs du mouvement Wikimédia, comme la diversification du profil des contributeurs (davantage de femmes ou de publics isolés par exemple). À noter par ailleurs que les edit-a-thons sont une opportunité pour l'association et le mouvement Wikimédia de nouer des partenariats à long terme avec des GLAM qui souhaiteraient libérer et mettre en ligne des médias sur Commons (politique GLAM).

Le WikiMOOC est un format innovant qui touche un nombre important d'internautes, aux profils plus diversifiés que sur Wikipédia. Il est désormais aisément réplicable d'année en année, mais a néanmoins nécessité un gros investissement en temps (mais une faible dépense financière), tant bénévole que salarié, pour la conception des deux premières éditions. Cet investissement devrait largement se réduire pour la troisième édition et les suivantes, les ajustements à réaliser étant bien moindres qu'après la première édition.

La plateforme MOOC Wikimedia profitera très largement au mouvement et ce sur le long terme – nous en avons discuté avec plusieurs chapitres, tous enthousiastes et dont certains ont d'ores et déjà indiqué qu'ils soutenaient l'action. Elle profitera également de l'expérience de l'équipe WikiMOOC francophone et de Wikimédia France en matière de MOOCs. Elle nécessite en revanche des moyens importants (une personne pour la création du cahier des charges et le recueil des besoins des autres acteurs du mouvement, puis des développeurs et designers), et ce sur le long terme (un développeur sera nécessaire pour la maintenance de la plateforme).

Pour ce qui est des actions de sensibilisation et formation à Wikidata, enfin, Wikimédia France est particulièrement légitime pour soutenir directement la communauté du projet, et est identifiée comme un bon contact par les institutions désireuses d'utiliser Wikidata. Les formations sont enfin aisément réplicables dans d'autres lieux ou contextes.

Item D : Donner aux contributeurs un accès gratuit à des sources de qualitéEdit

Time line du projet sur la périodeEdit
Origine du projetEdit

Cette action a pour origine les suggestions et demandes de la communauté des contributeurs wikipédiens. Celle-ci a en effet été interrogée formellement à deux reprises en 2016, et il est ressorti de ces questionnaires que l'un des besoins les plus souvent exprimés par les contributeurs était l'accès facilité et gratuit à des sources de qualité pour la rédaction des articles. Le projet anglophone The Wikipedia Library existe depuis 2013 et permet, par le biais de partenariats avec des éditeurs, de fournir un accès gratuit à diverses sources aux contributeurs expérimentés en justifiant leurs besoins. Seule une demi-douzaine de sources francophones est ainsi accessible et la communauté a listé de nombreuses sources auxquelles elle souhaite accéder, notamment des sources de presse généraliste. Il s'agit donc de répondre aux besoins exprimés par la communauté afin d'améliorer directement la fiabilité et la qualité des articles Wikipédia. Nous allons pour cela contacter les différents éditeurs (notamment de presse francophone) pour obtenir des comptes utilisateur gratuits permettant d'accéder à leurs publications ou à leurs archives qui sont usuellement en accès payant. Par ailleurs, un salarié va reprendre la gestion de la distribution (aux contributeurs) des comptes utilisateurs pour les quelques sources déjà accessibles (tâche administrative rébarbative), qui jusque-là reposait sur les épaules de deux bénévoles, dont l'un n'est plus du tout disponible.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Le seul risque est inhérent au projet : les éditeurs peuvent être réticents à s'associer à Wikipédia, et à fournir aux contributeurs des accès gratuits aux sources qu'ils publient. Ils peuvent toutefois, totalement à l'inverse, se sentir concernés par notre démarche en faveur d'une meilleure qualité des informations publiées sur Wikipédia, à l'heure où les médias usent (et abusent ?) des notions de fake news et de ère post-vérité, voire être flattés que Wikipédia considère leur(s) publication(s) comme fiable(s).

Implication des bénévolesEdit

Les contributeurs sont très intéressés par le projet, mais peu comptent s'impliquer dans le démarchage des éditeurs, et encore moins dans la gestion de l'attribution des comptes, tâche rébarbative ; il est donc prévu qu'un salarié s'en charge.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

L'action entraîne une forte adhésion des contributeurs bénévoles et nécessite des moyens modérés, pour un résultat durable (les partenariats, une fois conclus, sont facilement reconductibles). Enfin, l'association est le seul acteur capable de mener à bien cette action et à même de nouer les partenariats nécessaires.

Item E : LanguesEdit

Time line du projet sur la périodeEdit
Origine du projetEdit
 
Proposition de découpage des langues d'oïl pour enregistrement dans le Wiktionnaire

Le territoire français bénéficie d'une richesse linguistique unique. Cette diversité s'exprime également à travers les projets Wikimedia. Il existe 11 versions linguistiques de Wikipedia en langues régionales françaises dont la majorité des contributeurs résident en métropole. La plupart des locuteurs contribuent souvent sur au moins deux versions de Wikipédia : celle en langue "nationale" et celle dans leur langue minoritaire. Cependant, ces projets en langues minoritaires rencontrent certains problèmes intrinsèques. Du fait de l'interdiction de leur enseignement et de la marginalisation des langues minoritaires comme simple expression d'un folklore local, les communautés de contributeurs sont bien souvent assez réduites et ceux qui pourraient participer à l'enrichissement des projets ignorent tout simplement l'existence d'une version de Wikipedia dans leur langue. Or, il existe en France un grand nombre d'associations, d'institutions et d'acteurs culturels désireux de promouvoir leur culture et leur langue au XXIe siècle. Pour beaucoup, le numérique est d'ailleurs une frontière difficilement franchissable en partie du fait du vieillissement de la population et donc du nombre décroissant de locuteurs. Les projets Wikimedia se trouvent exactement au point de rencontre de toutes ces problématiques. Espace numérique de rencontre et de collaboration, Wikipedia permet la participation de tous sans imposer de règles orthographiques et linguistiques à l'exception de celles que la communauté décide d'appliquer. C'est donc un champ de travail et d'expression pour les locuteurs de langues minoritaires et régionales.

 
Atelier de contribution en alsacien (2)

Depuis juin 2015, Wikimédia France est impliquée pour soutenir les contributions en langues minoritaires et régionales sur les projets Wikimedia. Cette initiative a mené à une première formation à la contribution pour des associations et des institutions locales œuvrant pour la protection du patrimoine linguistique. Plusieurs ateliers de formations se sont tenus auprès de locuteurs, toujours en collaboration avec des contributeurs des projets concernés. En 2016, en fonction des retours de nos partenaires, des locuteurs et des contributeurs, notre action s'est essentiellement centrée vers les langues alémaniques et l'occitan. Pour l'année à venir, un partenariat entre l'Office public pour la langue basque, le User group basque et Wikimedia France devrait voir le jour afin de lancer et mener plusieurs actions sur le territoire basque nord avec des formations à destination du grand public, des enseignants et un edit-a-thon au Musée basque de Bayonne. À la suite du premier edit-a-thon en occitan, plusieurs ateliers devraient également voir le jour avec la création d'un groupe occitanophone afin d'appuyer les contributeurs locaux. De même, conjointement aux projets lancés par Wikimédia UK, une action de formation et de sensibilisation sera menée envers les locuteurs bretons notamment à travers les nombreuses associations existantes.

Cependant, nous avons constaté que la méconnaissance des projets Wikimedia n'était pas le seul frein à la participation des locuteurs. En effet, l'interdiction de l'enseignement et l'exclusion de l'espace public ont cantonné les langues régionales au cadre familial et amical. Conséquence de ces politiques, la capacité de transposition de la langue vers l'écrit a été progressivement perdue pour certains locuteurs. Afin d'inclure ces personnes volontaires dans le processus de contribution, nous avons donc imaginé en parallèle un outil d'enregistrement en ligne : Lingua Libre.

De même, la langue des signes française à vocation à s'intégrer aux projets Wikimedia. En France, elle est considérée avec le même égard qu'une langue régionale comme le corse. Sur Commons, il n'existe que 32 vidéos en langue des signes française. Soucieux de poursuivre notre effort envers ces diverses communautés linguistiques, un projet spécifique sera lancé en 2017 grâce au partenariat avec l'association Signes de Sens.

Cette problématique concernant l'intégration des langues minoritaires aux projets Wikimedia semblent occuper de plus en plus de place au sein des chapitres européens. Une learning patterns, basée sur l'expérience acquise par Wikimedia France au cours des deux dernières années, sera donc produite sur la prochaine période 2017-2018.

Lingua LibreEdit
 
LinguaLibre LOGO-04
 
Séance d'enregistrement de mots en québecois Lingua Libre
Eus-bazterretxetar

En octobre 2015 est né le projet Lingua Libre, outil libre d'enregistrement disponible en ligne. Développé en partenariat avec le Ministère de la Culture, des associations et des centres de recherches en linguistiques, Lingua Libre a connu une phase de développement d'avril à septembre 2016. Plusieurs réunions de travail avec des contributeurs ont permis la réalisation d'une interface opérationnelle. Depuis, plusieurs phases de tests lors d'ateliers ont été réalisés, permettant d'examiner les limites de l'outil. Ces expérimentations nous ont permis de constater la capacité pour un locuteur d'enregistrer autour de 1 000 mots en 45 minutes. Aujourd'hui, 3 700 enregistrements ont déjà été réalisés et 478 ont été versés sur Wikimedia Commons. Bien qu'initialement conçu pour les langues minoritaires, le projet a déjà franchi une étape vers son internationalisation en intégrant les langues d'autres pays. La traduction de l'interface en anglais est également en cours. L'objectif sur la prochaine période est d'achever définitivement le développement de l'outil par la mise en place d'un système de versement des sons vers Wikimedia Commons et l'utilisation d'OAuth pour rattacher la contribution via Lingua Libre aux projets Wikimedia. Afin de communiquer largement et diffuser son utilisation, une soirée de lancement officiel de l'outil aura lieu avant l'été 2017. Lors des prochains événement du mouvement Wikimedia, des contributeurs interviendront pour présenter l'outil et son utilisation (Celtic Knot, Wikimania, WikiCon). Nous organiserons plusieurs edit-a-thons consacrés uniquement à de l'enregistrement massif. Les premiers ont eu lieu lors de l'oc-a-thon en décembre 2016 et en mars 2017 avec le soutien de l'Organisation internationale de la francophonie.

Sur l'année prochaine, un groupe de linguiste du centre universitaire SPIRAL de Strasbourg développera une nouvelle fonctionnalité pour l'outil Lingua Libre. L'idée est d'utiliser cette plateforme web comme centre de dépôt d'enquête linguistique. Ainsi, les universitaires bénéficieront du travail déjà entrepris par les membres Wikimedia France permettant d'obtenir un grand nombre d'enregistrement de qualité à distance,et, en échange, toutes les enquêtes et les résultats obtenus par les scientifiques seront sous licence CC-BY-SA et pourront alimenter les projets. Lingua Libre deviendra ainsi le cœur d'un process scientifique plus large rapprochant encore un peu plus les projets Wikimedia du monde universitaire.

Langue des signes français (LSF)Edit
 
Pictograms-nps-accessibility-sign language interpretation-2

En 2016, les premiers contacts entre Wikimedia France et Signes de Sens, association œuvrant pour l'accessibilité des personnes sourdes ou mal-entendantes, ont eu lieu. De ces rencontres a émergé une action très large avec des objectifs divers et multiples. Tout d'abord, des personnes vont être formées pour assumer des formations à la contribution en langues des signes. Puis, l'association Signes de Sens va libérer les 25 000 videos composant le dictionnaire Elix (1 mot = 1 video) afin de les verser sur Commons. L'objectif final est de développer une nouvelle fonctionnalité pour la Wikipedia francophone afin de faciliter la compréhension des articles aux personnes sourdes et mal-entendantes qui ont souvent des difficultés à la lecture. Cet outil devra permettre de relier un mot sur Wikipédia à la vidéo correspondante grâce à l'interrogation de Wikidata. Afin de financer une partie de ce projet, un crowd-funding lancé conjointement par Signes de Sens et Wikimédia France visera à récupérer 20 000 euros qui permettront à la fois de poursuivre la production de vidéos en langues de signes (sous licence Creative Commons), la formation des interprètes en langue des signes et le développement de cette nouvelle fonctionnalité.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Les langues minoritaires et régionales demeurent un sujet politique sensible en France et toutes actions entreprises pour la valorisation du patrimoine linguistique ne peut se faire qu'en lien avec des contributeurs et des associations reconnues localement. En France, chaque initiative lancée envers les langues minoritaires peut se heurter à des réticences profondes d'ordre idéologique susceptibles de paralyser l'initiative. En fonction des prochaines élections présidentielles, le soutien du Ministère de la Culture peut radicalement changer. De plus, si la gestion technique de Lingua Libre peut être portée par des Wikimédiens bénévoles pour le moment, le rythme de progression de l'action laisse supposer qu'à moyen terme cela ne sera plus suffisant pour maintenir et poursuivre le développement. L'action en direction de la langue des signes française comprend également un angle technique qu'il nous faudra surmonter. Le crowd-funding et une large communication autour de cette action devraient nous permettre de récupérer les ressources nécessaires.

Implication des bénévolesEdit

Un groupe de travail sur cette thématique Langues a été constitué depuis maintenant deux ans et continuera de s'investir dans le développement des actions en faveur des langues minoritaires. Il comprend une dizaine de Wikimédiens réguliers aux profils variés : des Wikipédiens, des Commonistes et des Wiktionnaristes notamment. De plus, nous collaborons activement avec les autres chapters et user group wikimedia afin de s'assurer que Lingua Libre profite à l'ensemble du mouvement wikimédien.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit
Point(s) fort(s)
L'action menée pour soutenir les langues minoritaires s'inscrit dans cette volonté constante de soutenir la contribution sous toutes ses formes en France. Plusieurs contributeurs nous ayant fait remonter les difficultés qu'ils rencontrent et le travail mené avec le User group basque et l'Amicale Wikimedia nous ont permis d'identifier des langues cibles (occitan, breton, alsacien, basque). Le travail mené permet d'amener de nouveaux contributeurs sur les projets par la formation et l'organisation d'événements locaux. La sensibilisation aux projets facilite également l'intégration de plusieurs acteurs locaux institutionnels et d'avoir un impact auprès de la presse locale. Lingua Libre est une interface web permettant à tous de participer à distance à l'enrichissement des projets Wikimedia. Les communautés linguistiques qui se sentent régulièrement exclues de la révolution numérique trouvent dans cet outil un champ d'expression et de participation nouvelle. Ainsi, grâce à Lingua Libre, nous soutenons la contribution aux projets et permettons à de nouvelles communautés de s'en emparer. Lingua Libre est toujours dans sa phase de développement mais une fois le site solidement et définitivement amarré aux projets Wikimedia, l'outil sera une nouvelle voie d'accès novatrice et dont les usages pourront être extrêmement variés. Avec la collaboration de Wikimedia DE, Wikimedia UK, du User group basque et de l'Amicale Wikimedia, nous nous assurons que Lingua Libre bénéficie à l'ensemble du mouvement. Ces initiatives sont également des leviers d'action en région à destination des groupes de contributeurs qui peuvent s'impliquer dans l'enregistrement de locuteurs et l'organisation d'ateliers locaux.
Point(s) faible(s)
Au delà de l'aspect politique, déjà évoqué, Lingua Libre comme la fonctionnalité LSF vont traverser encore plusieurs phases de développement et de nombreux besoins techniques sont à prévoir. Bien que des contributeurs très actifs parviennent aujourd'hui à maintenir un rythme de travail qui porte efficacement ces projets, cette implication bénévole risque de ne plus suffire à moyen terme.

Axe 2 - XXXXXEdit

Item A : FrancophonieEdit

Time line du projet sur la périodeEdit
Origine du projetEdit

Au sein du réseau WikiFranca, Wikimedia France œuvre au soutien de la contribution en français sur le territoire français mais également en dehors en soutenant les initiatives locales. La communauté francophone a effectivement la particularité d'être présente sur au moins trois continents. Wikifranca facilite la coordination et la collaboration entre les acteurs Wikimedia qui interagissent avec les projets francophones. Deux moments clés vont animer le monde francophone au cours de l'année 2017-2018 : le mois de la contribution francophone et la Wikiconvention.

 
Logo du Mois de la contribution
 
Logo Wikiconvention francophone
 
WikiConvention francophone 2016 Photo de groupe resserrée

La quatrième édition du mois de la contribution francophone s'est déroulée du 1er au 31 mars 2017 dans 13 pays différents. L'objectif est de profiter de la semaine de la francophonie qui se situe autour de la journée du 20 mars pour sensibiliser plus largement à la contribution sur les projets francophones tout en renforçant le réseau Wikifranca. Des ateliers aux edits-a-thons, des formations à destination du grand public ou d'autres publics tels que les étudiants. Les types d'actions sont très variés et permettent plus largement de sensibiliser un grand nombre d'acteurs divers. Profitant d'un impact média important et de la perspective de s'inscrire dans un cadre international valorisant, les propositions sont très nombreuses chaque année. Sur le mois de mars 2017, 19 événements ont eu lieu en France métropolitaine, autrement dit plus d'une action Wikimedia tous les deux jours. Cette activité wikimédienne permet chaque année d'attirer de nouveaux contributeurs et de travailler avec de nouveaux acteurs culturels tout en inscrivant cette démarche dans ce cadre international. Cette collaboration accrue entre les contributeurs francophones s'est incarnée dans l'organisation de la Wikiconvention francophone qui s'est déroulée du 19 au 21 août 2016 à Paris. Cette première édition a permis de réunir 140 participants de 16 pays différents avec notamment plusieurs boursiers africains pris en charge par l'Organisation internationale de la Francophonie. Cette rencontre a favorisé l'échange d'informations et la mise en place d'actions conjointes entre les contributeurs. Pensée et portée par des contributeurs avec le soutien actif de Wikimédia France et des autres chapters membres de Wikifranca, la Wikiconvention a répondu à un besoin de la communauté francophone qui s'est appropriée la rencontre et entend la pérenniser. Ainsi, les Wikimédiens de Strasbourg se sont portés volontaires pour organiser la seconde édition dans leur ville du 19 au 21 octobre 2017. Bénéficiant du soutien de la région Grand-Est, de la ville de Strasbourg et de relais associatifs locaux importants, la prochaine édition devra définitivement inscrire la convention comme le rendez-vous annuel de la communauté francophone. En espérant qu'en 2019/2020, cette rencontre des contributeurs pourra s'organiser en dehors de France. Lors de la prochaine édition, un accent particulier sera donné à la Wikiconvention en direction de la Wikipédia alémanique. Le lieu de la rencontre, un bâtiment public prêté par la région Grand-Est, permettra également d'accueillir les Strasbourgeois pour des séances d'initiation à Wikipédia.

La centralité géographique de Strasbourg dans le contexte européen nous permet d'envisager la venue de contributeurs germanophones. L'organisation et les dates de cette seconde édition à Strasbourg ont d'ailleurs été discuté en amont avec Wikimedia DE afin de favoriser le rapprochement des communautés de contributeurs.

Le soutien de Wikimedia France à la contribution et aux contributeurs passe aussi par un partenariat stratégique avec l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Cette relation de travail et de collaboration a permis la venue de contributeurs francophones à la première Wikiconvention. Mais, ce partenariat a également abouti à la création de deux postes de volontaires internationaux francophones à destination de Wikimédiens africains. Le premier volontaire, originaire du Tchad est arrivé à Abidjan en janvier 2017 afin de travailler avec le User group de Côte d'Ivoire. Un autre volontaire pourrait travailler avec le User group de Tunisie prochainement. Wikimedia France n'intervient à aucun moment dans le processus de sélection du Wikimédien. Ce partenariat avec l'OIF aide au renforcement des actions wikimédiennes et au développement de communautés d'utilisateurs.

RisquesEdit

Le mois de la contribution francophone nécessite un important investissement en temps avec des ressources limitées. En effet, les demandes sont nombreuses et il n'est pas toujours aisé de mesurer pleinement l'impact des multiples ateliers organisés sur l'ensemble des territoires impliqués. De même, l'organisation de la Wikiconvention francophone demande pour le moment des efforts conséquents de la part de Wikimédia France, même avec le soutien et l'engagement des contributeurs dans sa réalisation.

Implication des bénévolesEdit

Les actions francophones par cet aspect international qu'elles couvrent, mobilisent beaucoup de contributeurs. Sur le seul mois de mars 2017, une centaine de bénévoles sont impliqués dans l'organisation et la bonne tenue des événements contributifs. Le groupe local de Wikimédia France à Strasbourg s'est déclaré volontaire pour l'accueillir. Ils vont organiser la venue des participants en Alsace et aider à l'organisation des activités annexes. Une liste de discussion a été créée pour animer les échanges et un comité de programme comprenant un représentant de Wikimedia Canada, de Wikimédia Tunisie, de Wikimédia Côte d'Ivoire et de Wikimédia France a déjà été constitué.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit
Point(s) fort(s)
Le mois de la contribution est un événement fort avec un impact important auprès des partenaires. La multiplicité des actions francophones dans le monde et sur tous les territoires permet la mise en relation des Wikimédiens. De plus, les édit-a-thons et ateliers organisés pendant la période ont un effet visible sur les projets. Wikimédia France s'implique pour apporter toute l'aide logistique et humaine nécessaire à la réalisation des actions menées par les bénévoles. Les projets francophones sont également générateurs de collaboration entre les chapitres et groupes d'utilisateurs participant à Wikifranca. Avec un fort impact médiatique et facilitant la structuration de la communauté francophone, ces actions ont un effet mobilisateur auprès des bénévoles.
Point(s) faible(s)
La multiplicité des actions, notamment lors du mois de la contribution francophone, rend parfois difficile la réalisation d'un bilan exhaustif de cette activité. De même, la Wikiconvention francophone demande un fort investissement et un support financier de la part des organisations Wikimedia participantes et notamment de Wikimedia France.

Item B : groupes locauxEdit

Time line du projet sur la périodeEdit
Origine du projetEdit
 
Wikirencontre Lyon 4 nov. 2013 (1)
 
WE edit-a-thon CBN (15)

Depuis quelques années, Wikimédia France a fait le choix de développer les contenus et d’animer sa communauté en s’appuyant sur la mise en place de groupes locaux. Il s’agit de groupes de contributeurs multi-projets, souvent localisés à proximité des grandes agglomérations, se fédérant pour s'ouvrir à de nouvelles actions.

Aujourd'hui 14 groupes locaux sont actifs et réalisent diverses actions de sensibilisation, de formation, et des ateliers sur l'ensemble du territoire. Leur activisme local et la diversité des thèmes abordés permettent d'attirer, chaque année, de nouveaux contributeurs vers les projets Wikimedia. Néanmoins, certaines zones géographiques souffrent encore d'un déficit de contributeurs; notre action à leur égard devra donc se poursuivre et s'accentuer. L'ambition pour cette nouvelle année est d’affiner le maillage et de créer des temps d’échanges entre des groupes en proximité. En effet, maintenant que les grandes agglomérations ont constitué leur groupe, de nouvelle demandes émergent en lien avec des villes plus modestes (telles qu'Angers, ou Orléans, par exemple). Il s'agira donc de soutenir leur émergence et de créer les synergies pour partager les expériences et organiser un soutien local de pair à pair.

Pour mettre cette stratégie en application, un salarié de l'équipe se concentrera sur l'animation et l'entretien des groupes déjà fermement établis. Parallèlement, un second salarié se focalisera sur l'émergence et la consolidation des groupes en devenir. En effet, selon qu'un groupe est nouvellement ou anciennement créé, le travail qu'il requiert diffère. Nous avons donc jugé plus pertinent de répartir le travail sur ce mode plutôt que sur un principe géographique (France ouest/France est), tel que nous le faisions jusqu'alors.

Par ailleurs, un autre frein à la contribution s'avère être, parfois, le prix du matériel nécessaire à la production de contenus multimédia. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, l'association investit dans du matériel qu’elle met à disposition des contributeurs (adhérents). Cela se traduit par du matériel photo de qualité semi-professionnel, mais aussi, depuis quelques temps, du matériel d'enregistrement audio et du matériel vidéo. Les groupes locaux s'équipent ainsi, petit à petit, du matériel qui répond aux besoins de leur membres et participe à leur autonomisation.

Qui plus est, Wikimedia France dispense et organise des formations (acquisition et traitement d’images, utilisation de logiciels, etc.). La réponse à ces demandes de formation est , là encore simplifiée par le fait qu'elles soient exprimées par des groupes locaux ou par l’agrégation de groupes locaux. Enfin, l’association fournit une aide à l'obtention d'accréditations, lorsqu’un soutien officiel peut offrir un gain en crédibilité.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

L'émergence d'un nouveau groupe découle souvent de l'initiative d'un membre particulièrement motivé. Le risque principal est donc l'essoufflement ou la démotivation de ce membre avant même que la dynamique soit impulsé. Par ailleurs, la multiplication de ces groupes induit un besoin accru de temps de coordination, or il s'agit de temps salarié. Avec plusieurs dizaines d'actions chaque mois, l'activité sur le territoire est intense et très diverse.

Concernant la mise à disposition de matériel, le risque est particulièrement faible. Elle peut offrir quelques dangers de perte/vol, ou de détérioration, mais nous disposons d'assurances qui couvrent ces événements.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

Bien que l'implication salariée soit importante pour répondre aux besoins des membres en région, l'organisation par groupe local a prouvé son efficacité et sa légitimité au cours des années précédentes. Les Wikimédiens, en s'autonomisant, ont su créer un réseau de partenaires locaux (associations, bibliothèques, écoles) qui accueillent des événements et soutiennent des initiatives wikimediennes. L'aspect local tout en renforçant la collaboration entre les contributeurs est à l'origine de dynamiques régionales intéressantes. Certains groupes se spécialisant sur des thématiques spécifiques. C'est le cas du groupe de Nantes, par exemple, qui a reçu une distinction pour ses ateliers femmes et féminisme par la ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes. Le maillage territorial dessiné permet d'étendre et de démultiplier l'impact de nos actions.

Item C : valorisation du bénévolatEdit

L'association a fait le constat d'un manque d'investissement de certains de ses adhérents dans les actions qu'elle mène : seul un tiers environ des adhérents s'investit de la sorte. Une partie des adhérents ne s'implique pas car envisage son adhésion comme un simple acte de soutien, au même titre qu'un don, mais d'autres adhérents pourraient sans doute être intéressés par les actions de l'association, voire souhaiter en développer eux-mêmes, mais ne sont pas suffisamment informés à ce sujet, ni n'y sont assez incités. Par ailleurs, une meilleure connaissance des envies, compétences et localisation géographique des membres (dès leur adhésion, par exemple via un formulaire ou une prise de contact personnalisée) permettrait de plus facilement les impliquer en les contactant individuellement lorsque des actions sont susceptibles de les intéresser. L'amélioration de l'accueil des adhérents va passer par plusieurs initiatives :

  • accueil personnalisé des adhérents, notamment téléphonique ;
  • création d'une journée d'accueil (annuelle, au minimum) dans chaque groupe local, pour bien intégrer les (potentiels) nouveaux venus ;
  • réalisation d'une cartographie de la localisation géographique des nouveaux adhérents, mais aussi de leurs centres d'intérêts, afin de pouvoir plus facilement les contacter directement quand un événement ou une action est susceptible des les intéresser ;
  • création d'un livret à destination des bénévoles mettant en valeur les gratifications qu'ils peuvent avoir pour leur investissement, à savoir des formations, une valorisation de leur bénévolat dans leur parcours professionnel, des assurances, etc. Il s'agit ici de répondre au principe selon lequel tout don est également fait car il apporte quelque chose au « donateur » (don, contre-don).

Par ailleurs, une des explications au manque de diversité, dans les projets, serait la teneur et la forme que prennent les échanges entre contributeurs : passif-aggressif, sexisme, trolling, etc. Or, le recours à ces formes d’expression ne relèvent pas uniquement de la volonté délibérée de nuire, ou d’humilier. Cela peut aussi procéder d’une incompétence (ne pas savoir comment exprimer ses idées, ses avis, autrement). L'action consiste donc en la mise en place, dans quelques grandes villes de France (cinq ou six dates), d'ateliers autour de la communication non-violente. A ces fins, un intervenant externe sera sollicité pour établir un programme.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Le principal risque est que les initiatives menées pour améliorer l'accueil des nouveaux membres ne se traduisent pas par une plus grande implication de ceux-ci. De même pour la communication non-violente, deux risques se dégagent par rapport à cette action : le premier est que personne ne se reconnaisse dans le mal à traiter, le second est que seules les personnes sensibilisées (et donc pas notre cible première) témoignent de leur intérêt pour cette initiative.

Implication des bénévolesEdit

Les membres sont d'ores et déjà impliqués dans l'accueil des nouveaux adhérents au sein des groupes locaux et thématiques, mais encore faut-il que les nouveaux adhérents aient au préalable été aiguillés, lors de leur arrivée, vers les groupes thématiques ou locaux pertinents. Concernant la communication non-violente, c'est une demande qui émane d'adhérents et contributeurs, qui sont donc disponibles pour s'impliquer dans l'organisation de formations et/ou la rédaction de guides.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

Mieux accueillir les nouveaux adhérents et favoriser leur implication est une action purement interne, qui demande un gros investissement en temps salarié sur la durée (à chaque nouvelle adhésion), et ses résultats visibles ne seront qu'indirects, mais peuvent néanmoins être très importants (émergence de nouvelles actions, actions actuelles plus faciles à mener). Concernant la communication non-violente, elle répond à un besoin exprimé par les bénévoles et si l'association en tant que telle n'a aucune légitimité particulière sur ce sujet, elle peut faciliter l'organisation de formations (par les bénévoles ou par des associations extérieures), qui devront néanmoins avoir lieu sur la durée, régulièrement. L'obtention de résultats est cependant très difficile à anticiper, et très complexe à évaluer, tant les éventuels effets bénéfiques ne seront pas immédiats ni forcément visibles globalement, si seule une faible partie des adhérents et contributeurs est formée.

Axe 3 - PROMOTING AND PROTECTING PROJECTSEdit

Item A : Formation des publics-cibles (scolaire, bénévoles et professionnels)Edit

Wikimédia France est régulièrement sollicitée pour mener des formations à destination des partenaires (notamment GLAM) et des enseignants. Les bénévoles de l'association nous sollicitent également dans une moindre mesure afin de monter en compétence sur les projets Wikimédia ou l'utilisation de ressources éditées par l'association. En 2015, nous avons mis en ligne un catalogue de formations dans le but de structurer notre offre. L'un des axes de développement de ce catalogue est d'aller davantage vers des publics professionnels. Ces formations permettent de sensibiliser divers publics aux projets Wikimédia, aux bonnes pratiques de contribution, aux actions de l'association et en fonction des structures de leur donner envie de mener une action avec nous (valorisation et versement des archives d'une entreprise sur Commons par exemple). Ces 3 publics spécifiques requièrent une stratégie différente, les niveaux de sollicitation et d'attente étant inégaux.

Time line du projet sur la périodeEdit
Origine du projetEdit

Les élèves et étudiants sont des lecteurs et consommateurs réguliers de Wikipédia, les usages changent et les actions pédagogiques intègrent désormais le numérique comme possibilité d'accéder à des savoirs. Le nombre de soutiens aux projets pédagogiques et de formations des enseignants a doublé ces 6 derniers mois : nous sommes régulièrement sollicités pour former des professeurs-documentalistes et enseignants aux usages de Wikipédia en classe et à la conception de projets pédagogiques. Ces derniers sont en général des travaux de contribution encadrés en classe en lien avec un des enseignement du programme de l'année (en fonction des filières). Il s'agit dans le cadre de cette thématique d'accompagner les enseignants en amont du projet lors de la rédaction du cahier des charges et pendant le projet pédagogique. L'agrément accordé à l'association par le Ministère reconnaissant Wikimédia France comme une institution complémentaire de l'enseignement public nous permet d'être davantage sollicités car celui-ci légitime, entre autres, nos actions dans le champ de l'éducation et du numérique. Enfin, les usages de Wikipédia en classe répondent à un Plan numérique du Ministère dont l'un des buts est la formation des enseignants en activité aux usages contemporains des outils numériques. Il y a une véritable attente à l’égard de Wikimédia France de la part de la communauté éducative. Cette dernière nous considère comme tout à fait légitime pour mener ces formations et concevoir des projets pédagogiques, au même titre que les instances locales du Ministère. Sur la prochaine période, nous comptons continuer à supporter des projets pédagogiques notamment un projet qui se déroule actuellement dans un département (Loire-et-Cher) et rassemble des écoliers qui contribuent sur Wikipédia en lien avec la seconde guerre mondiale. Les élèves accompagnés de leurs enseignants et de formateurs du CLEMI enrichissent des articles de Wikipédia en lien avec cette thématique. Le projet dure actuellement une année et sera reconduit l'année prochaine. Nous espérons que cette action, très suivi par le Préfet de région et les autorités locales, sera répliquée dans d'autres départements en France grâce à notre soutien. Nous visons également comme objectif la formation initiale des enseignants au sein des Écoles du professorat en Master 1 et Master 2. Pour cela, il nous faut valoriser auprès du Ministère les formations que nous menons au sein des établissements (à destination des professeurs-documentalistes) et dans le cadre du Plan Académique de Formations (formation continue des enseignants) tout au long de l'année. Ces formations et nos participations aux salons professionnels (Educatec et Eduspot) sont des actions que nous mènerons de nouveau l'année prochaine afin d'atteindre cet objectif.
Un autre public cible en matière de formations est le public professionnel (salariés d'entreprise). Nous avons ainsi entamé une phase de prospection de ce public via des appels d'offres afin de proposer nos formations à destination des chargés de formation, chargés de communication et ingénieurs de formation.
Enfin, concernant le public bénévole, nous envisageons de nous appuyer sur les groupes locaux en cours de création ou nouvellement créés pour leur proposer des formations correspondant à leurs besoins (mener un edit-a-thon, contacter un GLAM, organiser une Wikipermanence, obtenir des fonds, etc.). Ainsi, lorsqu'un groupe local sera en cours de création, les bénévoles pourront monter rapidement en compétence sur un ou plusieurs sujets. Les formations se tiendraient dans une salle réservée pour l'occasion ou dans le lieu accueillant la Wikipermanence par exemple sur une demi journée ou une journée.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Le risque de ce projet est le ratio implication / durabilité. En effet, les formations sont souvent des réponses à un besoin précis (monter en compétence pour les enseignants) mais nous avons des difficultés pour avoir des retours sur la réalisation de projets pédagogiques en classe. Enfin, la principale difficulté est qu'il n'est pas possible pour une association ou un formateur indépendant de proposer des formations sans que celles-ci aient été validées en amont lors d'une réunion annuelle par les académies. La logique est donc de prendre préalablement attache auprès d'un enseignant qui proposera lui-même, à sa direction, la formation, qui une fois validée dans un Plan Académique de Formation pourra être communiquée aux autres enseignants. C'est là que nous intervenons.
Egalement, concernant les publics professionnels, le principal risque et contrainte est l'identification des interlocuteurs adéquats à qui nous adresser. Bien souvent, ces personnes ne sont pas identifiables sur les sites des entreprises et il nous faut passer par différents services et adresses génériques.

Implication des bénévolesEdit


Les bénévoles du groupe éducation, les contributeurs de Wikipédia de l'espace Projets pédagogiques et les adhérents sont régulièrement impliqués dans le soutien apporté aux enseignants et la formation de ceux-ci. Il arrive que des bénévoles interviennent directement dans les classes lorsque cela est possible.
De manière plus large, que ce soit pour un public professionnel ou des membres en région, les bénévoles participent en fonction de leur disponibilité aux formations (avec le salarié en charge de cette action).

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit


Les formations dispensées auprès des enseignants et professeurs-documentalistes, sur tout le territoire, nous permettent de communiquer sur nos actions, de dynamiser les groupes locaux (dans le cadre de l'accompagnement de classes participantes au Wikiconcours lycéen, par exemple) et peuvent être répliquées aussi bien par des bénévoles que par d'autres parties prenantes grâce à la mise en ligne des supports de formation et d'un kit pédagogique. Ce dernier nous a d'ailleurs permis de communiquer auprès du grand public grâce à plusieurs mentions dans la presse spécialisée et généraliste.
En lien avec les publics professionnels, le travail de prospection est un travail de fond qui nécessite des relances et peu de retour sur investissement à l'heure actuelle. Cependant, dans les trois formations dispensées ces derniers mois, nous avons noté un très bon taux de satisfaction des participants.

Item B : Open contentEdit

Time line du projet sur la périodeEdit
Origine du projetEdit
 
Affiche “ordre de mobilisation générale” 1 - Archives Nationales - AE-II-3598

Depuis quelques années, de nombreux partenariats ont été mis en place par Wikimedia France avec des GLAM d'envergure nationale (Bibliothèque nationale de France, Musée de Cluny, Musée du Quai Branly, Archives nationales, Musée des beaux-Arts de Lille) ou locale. Toutes ces actions menées en lien avec des contributeurs ont permis l'organisation d'edit-a-thons, de formations, mais aussi le développement de pratiques d'open content au sein des institutions culturelles françaises. Les Archives nationales versent régulièrement sur Wikimedia Commons des documents historiques qui sont réutilisés sur Wikipedia et Wikisource. Cependant, dans la très grande majorité des cas, ces actions continuent de reposer à 100% sur l'investissement des bénévoles. En effet, si certains GLAM acceptent d'ouvrir leurs contenus, la passerelle vers les projets Wikimedia est encore du ressort des wikimédiens et malgré les nombreuses formations entreprises à destination du personnel, force est de constater que les pratiques d'open content ont beaucoup de mal à subsister dans le temps. De plus, les risques législatifs identifiés par Wikimedia France dans le cadre des actions de lobbying et les préoccupations liées au modèle économique des acteurs culturels français compliquent la mise en place de relations stables. Les pratiques d'open content rencontrent une résistance assez forte même si aujourd'hui les GLAM en France sont conscients qu'une évolution des pratiques est nécessaire.

En 2017-2018, nous devons donc trouver de nouvelles méthodes clefs afin de lier solidement nos partenaires GLAM aux projets Wikimedia tout en facilitant la libération de contenus. Ce programme se déclinera donc en deux axes de travail complémentaires. Les quelques rencontres informelles organisées dans les locaux de Wikimedia France nous ont permis de constater à quel point les acteurs GLAM avait besoin d'un espace de rencontre en dehors des canaux habituels. En effet, les porteurs de projets d'open content au sein des GLAM n'occupent que rarement le même poste. Ils ne font pas toujours face aux mêmes obstacles avec leur hiérarchie et les moyens à leur disposition varient sensiblement. Et surtout, ces partenaires se sentent bien souvent isolés dans leur démarche par rapport à leurs collègues et face aux restrictions contractuelles imposées par la Réunion des musées nationaux (RMN). Wikimedia France a donc un rôle primordial a jouer pour structurer et amplifier le mouvement d'open content balbutiant en France en comparaison avec ce qui se fait déjà aux États-Unis ou dans d'autres pays européens. Pour contourner certaines réticences, la solution se trouve aussi dans des initiatives un peu plus large mais aisément réplicable comme Wikimuseum. L'idée est d'inviter très largement les visiteurs d'un musée à prendre directement des photos sur le Musée (le bâtiment, les salles, mais aussi les œuvres) pour ensuite les verser sur Commons. Afin d'initier ce mouvement OpenGLAM, un(e) volontaire en service civique sera intégré(e) à l'équipe salarié à partir d'avril 2017, pour lancer ce travail auprès de nos partenaires actuels. Le volontaire assurera le suivi des institutions GLAM ayant organisé des événements Wikimedia comme des edit-a-thon. Une rencontre nationale des partenaires de Wikimedia France sera organisée au cours de l'année 2017 avec l'objectif du lancement d'un club GLAM-Wiki. Cette réunion de GLAM collaborant avec Wikimedia France doit nous permettre de publiciser les initiatives menées tout en les insérant dans un mouvement plus large et à long terme. Un site internet créer en collaboration avec d'autres acteurs associatifs du libre et des communs sera également lancé pour soutenir l'initiative. Un kit de communication spécifique sera aussi mis en place avant de communiquer très largement auprès des acteurs ciblés.

 
WikiMuseum Affiche PBALille sept.2016
 
Rencontre Palais des Beaux-Arts de Lille et Wikimédia France
 
Comeon metadata result

Mais cette initiative ne pourra réussir que si sur la même période, nous mettons à disposition de ces acteurs culturels, des outils facilement utilisable pour aider aux versements de contenus sur les projets. Wikimédia France a déjà mené par le passé des partenariats menant à des imports massifs de contenu, notamment celui avec la BnF ou celui avec la ville de Toulouse ayant mené à l'import du Fonds Trutat et celui du museum d'histoire naturelle de Toulouse. Plusieurs outils d'import massifs de données ont été développés par la communauté wikimédienne depuis des années. L'un des plus récents, mis en place par un contributeur français, est ComeOn!. Wikimedia France va soutenir son développement sur la prochaine période avec l'organisation d'un hackathon et en multipliant les formations à son utilisation auprès de nos partenaires afin d'aider à la libération de contenus et des données.

Impact mappingEdit
RisquesEdit

Au delà des aspects législatifs déjà évoqués et qui seront traités plus en détails dans la section consacrée aux actions de lobbying, cette action ne comporte pas de risques intrinsèques autre que la capacité des bénévoles à assurer un certain suivi des partenariats pendant la phase d'autonomisation du GLAM ainsi que les capacités techniques dont nous aurons besoin pour diffuser l'utilisation de ComeOn!

Implication des bénévolesEdit

Les bénévoles en région permettent d'établir des relation de proximité avec les GLAM. Ils sont bien souvent des interlocuteurs privilégiés avec qui le GLAM peut envisager et construire des actions sur le long terme. C'est le cas par exemple du Musée des Beaux-Arts de Lille qui a permis l'installation d'une wikipermanence dans ses locaux. Mais cela ne peut reposer uniquement sur les membres. Un groupe de travail GLAM va être remobilisé autour des objectifs énoncés ci-dessus et définis en lien avec les contributeurs.

RadarEdit
Points forts et points faiblesEdit

Cette action doit permettre l'accroissement des pratiques d'open content au sein des GLAM par la formation et la formalisation d'un réseau de partenaires cohérent. De même, le soutien au développement d'un outil de versement comme ComeOn! conduira les acteurs culturels français à entrer directement dans le processus de contribution aux projets Wikimedia. La venue d'un volontaire en service civique devra faciliter ce projet qui promet d'être chronophage. Cependant, les objectifs définis vont entrer en confrontation avec certaines contraintes législatives que Wikimedia France tente de lever.

Item C : LobbyingEdit

Structurer nos actions de lobbyingEdit

Time line du projet sur la période

Origine du projet Ces activités sont financées sur nos fonds propres.

A la suite du lobbying des sociétés de perception et de répartition des droits (SPRD) oeuvrant pour son retrait, Wikimédia France a décidé de poursuivre ses actions de plaidoyer.

La défense des projets Wikimédia, alors menacés par différentes lois nationales et directives européennes, est devenu un de nos secteurs d'activité à part entière, et ce, dans le but essentiel de rendre l’environnement juridique, social et culturel favorable au libre partage de la connaissance.

La nécessaire implication de WMFr est d'ailleurs renforcée par la particularité française dans le domaine de la propriété intellectuelle. Celle-ci implique un investissement et l'acquisition d'une expertise, par l'association, sur les questions juridiques. Il s'agit, ici, de sensibiliser la société civile sur les implications de la loi numérique comportant une liberté de panorama avec restriction commerciale (promulguée en fin d'année 2016), sur les limites induites par la loi relative à la liberté de création, architecture et patrimoine, et sur la portée des textes de la directive européenne sur la réforme du droit d’auteur.

De manière générale, l'enjeu de ce travail est de sensibiliser le grand public sur les questions plus larges liées à la culture ouverte : au domaine des biens communs informationnels et au respect du domaine public.

Revers de la médaille : aujourd'hui, la notoriété de WMFr, sa structuration et son expérience en font un interlocuteur incontournable du débat sur les questions évoquées plus haut. De nombreuses associations partageant nos préoccupations attendent que WMFr impulse et conduise des actions de plus en plus chronophages. Il devient aujourd'hui difficile, pour WMFr, de répondre à toutes les attentes suscitées.

A ce titre, une idée largement partagée lors du week-end stratégie (en janvier 2017), est qu'une part de ces actions soient confiées à une structure tierce, quitte à s'investir dans sa création si celle-ci n'existait pas. WMFr a donc amorcé une réflexion pour donner naissance à un organisme, capable de faire la synthèse des enjeux explicités plus haut, de porter les actions de plaidoyer plus largement et de soutenir des initiatives sur lesquelles nous n'avons pas vocation à intervenir..

Impact Mapping

Point sur les risques associés au projet

Les sociétés de perception et de répartition des droits représentent une opposition au libre partage de la connaissance et peuvent freiner voire immobiliser les projets Wikimedia par une action de lobbying antagoniste. Composer avec ce risque constant implique une action alerte et continue qui peut se décliner sous la forme d'actions en justice, si l'opportunité se présente, ou de participations à des débats afin de sensibiliser l'opinion publique et de clarifier les positions et réelles intentions adverses.

Point sur l'implication des bénévoles

La notoriété substantielle de l'association induite par nos actions de plaidoyer, la nécessité d'avoir un interlocuteur référent et bien identifié ainsi que le besoin de réactivité face à l'actualité juridique et culturelle ne permettent malheureusement pas de maximiser la participation bénévole. Des membres de notre Conseil d'administration étant les principaux acteurs.

Radar

Explication critique sur Points forts/Points faibles

Actions en justice contre des lois restrictives, participations aux débats, interventions publiques. Nos actions répondent non seulement à un problème ancien mais permettent également d'anticiper les menaces politico-juridiques pesant sur nos projets et de susciter un impact durable sur la société. Si la nature même de cette action témoigne du caractère indispensable de l'association, la participation bénévole reste timide et les moyens nécessaires conséquents en termes d'implication et d'adaptabilité. Enfin, si l'impact est durable, le gain conséquent de notoriété optimise quant à lui la diffusion de notre message.

Vidéos didactiquesEdit

Time line du projet sur la période

Origine du projet

La vidéo est un outil de communication puissant, moderne et accessible. Elle permet de présenter des informations dans un format attrayant que ce soit pour le grand public ou les membres de l'association. Ces avantages en font un outil important pour l'explication de notions abstraites ou l'animation de nos communautés en ligne. Simple et rapide à consommer, la vidéo permet de s’informer de manière passive. Pour WMFr, ce mode de communication répond donc à un besoin d'apporter une meilleure compréhension des actions de l'association, voire des projets Wikimédia. De plus, le partage aisé de vidéos favorise très concrètement l’engagement des communautés sur nos réseaux sociaux.

Nous souhaitons donc travailler sur des vidéos de différents formats et aux thématiques diverses (par exemple) :

  • Expliquer les subtilités (ou les absurdités) du droit d'auteur.
  • Réaliser des interviews des membres actifs de l'association pour illustrer nos actions.
  • Réaliser des vidéos de présentation avant certains événements (concours Wiki Loves, mois de la contribution francophone, wikiconvention francophone, etc ...).
  • Réaliser des vidéos lors de nos soirées et cérémonies (remise des prix Wiki Loves Monuments, assemblée générale, etc ...).

Impact mapping

Risques Le principal risque est de peiner à valoriser les vidéos réalisées, et qu'elles n'aient qu'un nombre de vues faible. Leur valorisation, notamment sur les réseaux sociaux, est donc un point sur lequel nous serons vigilants.

Implication des bénévoles Les groupes thématiques Communication et Lobbying vont s'impliquer dans cette action, ainsi que les bénévoles qui participent aux grandes actions de l'association (Wiki loves monuments, Wikiconvention, etc.), susceptibles de faire l'objet de vidéos.

Radar

Points forts et points faibles Cette action demande des efforts et moyens importants, comme pour toute réalisation vidéo, d'autant plus que les membres et salariés ne maîtrisent pas tous l'outil. De plus, chaque nouvelle vidéo demande un effort et du temps. Les vidéos sont cependant susceptibles, si suffisamment largement diffusées, de toucher les publics visés de manière efficace, pour faire passer les informations souhaitées de façon ludique.

Staff and contractors: upcoming year's annual planEdit

1. Please describe your organization's staffing plan or strategy here, and provide a link to your organization's staffing plan or organogram if you have one.

Les événements de l'année précédente nous ont imposés de revoir notre organisation :

  • Départ d'un special advisor ;
  • Départ d'un community manager ;
  • Obligation de revoir certains formats de communication, en prévision de l'obtention de la reconnaissance d'utilité publique.

Par ailleurs, Wikimédia France se doit de poursuivre son effort pour renforcer son rôle d'interface entre les projets (et leurs communautés), d'une part, et leurs environnements (juridique, médiatique, économique, etc.), d'autre part.

C'est donc dans cette double optique d'optimisation des ressources humaines et de bonne communication sur notre activité (en lien avec notre plan d'action) que nous sommes parvenu à l'organigramme suivant.

  • ORGANIGRAMME

Il est ainsi aisé de comprendre ce sur quoi repose l'activité de WMFr (CONTENT DEVELOPMENT; WORKING WITH THE COMMUNITIES; PROMOTING AND PROTECTING PROJECTS)

C'est à ce titre que nous avons développé deux équipes : les community managers, et l'équipe en charge de la communication, de l'événementiel et des opérations de plaidoyer. Ce schéma d'organisation semble porter ses fruits, néanmoins il fait apparaitre un manque cruel de compétenses techniques en informatique (hacker). Or, avec le développement de certains projets (Lingua Libre, MOOC, sites de vulgarisation, etc.) les besoins, dans ce domaine, se font de plus en plus pressants. Durant l'exercice 2016-2017, un community manager a fait le choix de quitter WMFr.


2. List of staff by department or function.
You can use this table (or substitute your own list) to show us the number of FTEs (fulltime equivalents) for each department or function, where one person working at 100% time would be counted as 1.0. We need this information about the total number of staff (FTEs) you plan to have by the end of the current funding period, and staff you plan to have by the end of the upcoming funding period.

Table 4

FTEs
Department or function End of current funding period End of upcoming funding period Explanation of changes
Executive Director 1 FTE 3 4
Executive assistant & human resources manager 1 FTE 3 4
Community (off-line) manager 1 FTE 3 4
Community (off-line) manager 1 FTE 3 4
Community (on-line) manage 1 FTE 3 4
Accountant (Mr Wolff) 0.5 FTE 3 4
Outreach & evaluation manager 1 FTE 3 4
Communication & events manager 1 FTE 3 4
System & network administrator 1 FTE 3 4
System & network student 0.5 FTE 3 4
Partnerships & institutional relations manager 1 FTE 3 4
Fundraising & community engagement special advisor 1 FTE 3 4
Hacker 0 FTE 3 4
Total (should equal the sum of the rows): 5 6 7

Table 4 notes or explanation of significant changes:

3. How much does your organization plan to spend on staff by the end of the current funding period, in currency requested and US dollars?
4. How much does your organization plan to spend on staff by the end of the upcoming funding period, in currency requested and US dollars?


Financials: upcoming yearEdit

Detailed budget: upcoming yearEdit

Please link to your organization's detailed budget showing planned revenues and expenses for the upcoming funding period (e.g. 1 January 2017 to 31 December 2017). This may be a document included on this Wiki (Meta) or a publicly available spreadsheet.

Revenues: upcoming yearEdit

Please use this table to list your organization's anticipated revenues (income, or the amount your organization is bringing in) by revenue source (where the revenue is coming from) in the upcoming funding period (e.g. 1 January 2017 to 31 December 2017).

  • Use the status column to show if this funding is already guaranteed, if you are in the process of requesting funding, or if you are planning to request funding at a later time.
  • Please include in-kind donations and resources in this table, as applicable, and use the status column to show that they are in-kind resources.
  • Do not include money you plan to draw from your reserves during the upcoming funding period.

Table 5

Anticipated revenues for the upcoming funding period
Revenue source Currency requested US dollars Status (e.g. guaranteed, application)


1 2 3 4
Total revenues (should equal the sum of the rows): 5 6 -


Table 5 notes: If your organization has significant funding other than FDC funds, please note how those funds will be used.


Operating reserves: current and upcoming yearsEdit

Please note that there is a policy that places restrictions on how much FDC funding your organization can use to build its operating reserves. If you would like to use FDC funding to for your organization's reserves, you must note that here. You will not be able to decide to allocate FDC funding from this grant to your reserves at a later date.

1. What is your plan for maintaining, building, or spending your reserves in the current year and the upcoming funding period? Please use the table below to show the amounts in your reserves at the beginning, year-to-date, and end of your current year, and the amount you plan to have in your reserves by the end of the upcoming funding period.

Table 6

Year Year start Year start (US) Year-to-date Year-to-date (US) Year end Year end (US)
Current year (e.g. 2017) 1 2 3 4 5 6
Upcoming year (e.g. 2018) - - - - 7 8
2. How much FDC funding is your organization requesting to add to your reserves in the upcoming funding period? If you are not requesting any FDC funding to add to your reserves in the upcoming funding period, you can write zero.


Expenses: upcoming year's annual planEdit

1. Expenses by program (excludes staff and operations).
Program expenses are the costs associated specifically with your organization's programs, and do not include operating expenses or staff salaries, which will be described in separate tables. Program expenses may be the costs of an event, the costs of outreach materials specific to a program, budgets for microgrants and reimbursements, or technical costs associated with specific programs, for example. The programs listed in this table should correspond to the programs you have listed in the programs section of this proposal form.


Table 7

Program Currency requested US dollars
1 2 3
Total program expenses (should equal the sum of the rows) 4 5

Table 7 notes: If your organization has significant funding designated for specific programs (e.g. a restricted grant), please make a note of that here.


2. Total expenses. Please use this table to summarize your organization's total expenses overall.
These are divided into three categories: (1) staff expenses from Table 4 (including expenses for staff working on both programs and operations), (2) expenses for programs from Table 7 (does not include staff expenses or operations expenses), and (3) expenses for operations (does not include staff expenses or program expenses). Be sure to check the totals in this table to make sure they are consistent with the totals in the other tables you have submitted with this form. For example, your total program expenses excluding staff will be equal to the total in Table 7, while your total staff expenses will be equal to the total in Table 4 and your total expenses will be equal to the total in Table 1.


Table 8

Expense type Currency requested US dollars
Program expenses (total from Table 7, excludes staff) 1 2
Operations (excludes staff and programs) 3 4
Upcoming staff total expenses (from Table 4) 5 6
Total expenses (should equal the sum of the rows) 7 8

Table 8 notes:


Verification and signatureEdit

Please enter "yes" or "no" for the verification below.

The term “political or legislative activities” includes any activities relating to political campaigns or candidates (including the contribution of funds and the publication of position statements relating to political campaigns or candidates); voter registration activities; meetings with or submissions and petitions to government executives, ministers, officers or agencies on political or policy issues; and any other activities seeking government intervention or policy implementation (like “lobbying”), whether directed toward the government or the community or public at large. General operating support through the FDC may not be used to cover political and legislative activities, although you may make a separate grant agreement with the WMF for these purposes.
I verify that no funds from the Wikimedia Foundation will be used
for political or legislative activities except as permitted by a grant agreement


Please sign below to complete this proposal form.

IMPORTANT. Please do not make any changes to this proposal form after the proposal submission deadline for this round. If a change that is essential to an understanding of your organization's proposal is needed, please request the change on the discussion page of this form so it may be reviewed by FDC staff. Once submitted, complete and valid proposal forms submitted on time by eligible organizations will be considered unless an organization withdraws its application in writing or fails to remain eligible for the duration of the FDC process.
Please sign here once this proposal form is complete, using four tildes.


Cite error: <ref> tags exist for a group named "note", but no corresponding <references group="note"/> tag was found