Blogue Wikimédia/Brouillons/Wiki aime les monuments en Syrie et en Jordanie.

This page is a translated version of the page Wikimedia Blog/Drafts/Wiki Loves Monuments in Syria, Jordan. and the translation is 100% complete.
Other languages:
English • ‎français • ‎العربية

Ceci était une ébauche pour un article de blogue qui a été depuis publié sur https://blog.wikimedia.org/2013/10/24/syria-loves-monuments/.

Introduction

Alors que les pays arabes participent à Wiki Loves Monuments pour la première fois, la Syrie est particulièrement motivée.

Corps

Khan As'ad Pasha, situé dans la vieille ville de Damas.

Damas, Alep et Homs sont parmi les plus vieilles villes habitées en continu dans le monde. Les monuments dans ces villes sont parmi les plus anciens sur la planète. Il y a des constructions, des églises, des théâtres et des portes qui datent parfois du deuxième siècle.

Malheureusement, non loin de ces sites antiques, une guerre civile fait rage. « La plupart des monuments ont déjà été plus ou moins abîmés, dit Abbad Diraneyya. Presque tous se trouvent à quelques kilomètres de lignes d’affrontements directs. »

Diraneyya a organisé Wiki Loves Monuments 2013 en Syrie et en Jordanie, dans le cadre d’un concours mondial de photographies de monuments historiques, téléchargées sur Wikimedia Commons. « Je suis contributeur sur la Wikipédia en arabe depuis plusieurs années et j’ai écrit des articles principalement sur mon pays, dit le Jordanien. Maintenant, j’ai toujours eu des problèmes pour trouver des photos pour ces articles. Nous avons très peu de photos sur Commons pour documenter l’histoire et le patrimoine de la région. »

Diraneyva a contribué à aider les organisateurs dans quatre pays, dont son pays natif, la Jordanie, pour essayer de photographier et téléverser autant de photos que possible. Syrie, Jordanie, Algérie, Tunisie et Égypte font partie du groupe de pays arabophones qui ont participé à Wiki Loves Monuments pour la première fois ; tous ceux-ci ont été directement ou indirectement influencés par les événements du Printemps arabe.

« Comme une grande partie de la région, la Jordanie a beaucoup de monuments datant d’il y a plusieurs milliers d’années, depuis les civilisations islamiques, romaines et grecques, ou même plusieurs siècles auparavant, dit Diraneyya. Ce concours nous donne une nouvelle opportunité pour exposer et préserver le patrimoine du pays. »

La Grande Mosquée d’Alep, avant qu’elle ait été abîmée par le conflit syrien.

Bien que la tourmente du Printemps arabe s’était alors calmée, la Guerre civile syrienne était à son comble. La question était : est-ce que les Syriens vont téléverser des photos de sites historiques alors que la guerre fait rage autour d’eux ?

« Il n’est pas facile de dire aux gens qu’ils doivent faire attention à quelque chose de “secondaire” comme les monuments et le patrimoine quand plusieurs de leurs besoins vitaux de base ne sont pas satisfaits, admet Diraneyya. Mais avec la situation actuelle, cela devient plus que jamais important, du fait que le patrimoine de la région est menacé de disparition par les guerres en cours. »

Incroyablement, compte-tenu des grandes violences et de plus de 100 000 morts, Wiki Loves Monuments est un succès total en Syrie. Près de 1 300 photos ont été téléversées. Quelques-uns des monuments photographiés pendant le concours, comme la mosquée omeyyade de Damas, ont ensuite été endommagées dans de récents combats.

En dépit de la guerre — ou peut-être grâce à elle — les Syriens ont participé et téléversé le plus de photos au concours Wiki Loves Monuments dans le monde arabe.

Bien que le concours soit fini pour 2013, de nouvelles images sont toujours les bienvenues. L’infrastructure de téléversement derrière Wiki Loves Monuments est encore fonctionnelle et toute photo ajoutée maintenant aura de la valeur pour préserver l’histoire importante de la région, en particulier dans les zones emprisonnées par la violence. Vous pouvez ajouter plus de photos ici avec ce lien :
Commons:Wiki Loves Monuments upload.

Joshua Errett, bénévole pour les communications de la Fondation Wikimédia. – MK, FACT Mix 366